Utiliser les perles transparentes: le DB 220.

Bonjour,

Aujourd’hui un micro article sur l’utilisation des perles miyuki transparentes.

Elles sont difficiles à placer dans un tissage, pour plusieurs raisons: quand elles sont regroupées dans le sachet, elles ont l’air beaucoup plus foncées que quand vous les utilisez une à une dans votre tissage. Et selon la couleur de la perles à côté desquelles vous les placez, elles changent de teinte (comme elles sont transparentes, elles reflètent une partie de la couleur de la perle d’à côté).

C’est donc difficile de prévoir l’aspect final de votre tissage.

Par contre, quand elles sont bien utilisées, elles permettent de créer des nuances subtiles, en jouant sur la couleur des perles à côté pour créer de nouvelles teintes.

Aujourd’hui, je vous montre comment j’utilise la perle DB 220.

DB 220.PNG

C’est une perle brillante et semi mate. Dans le sachet, elle est d’un blanc tirant légèrement sur le gris.

Première possibilité: si vous l’utilisez en toute petite quantité, à côté d’un blanc brillant comme la référence DB 201 ou la BD 202, elle restera blanche, et donnera un peu de profondeur à votre tissage, en offrant une meilleur variété de finitions de blancs.

Ci dessous, de gauche à droite: DB 200, DB 202 et DB 220:

 

Un exemple ci dessous: j’ai utilisé trois blancs différents pour le rebord du bateau, le DB 200, DB 202 et le DB 220. La 220 est signalée par la flèche. Elle est placée à côté de la référence DB 202, qui est un blanc très brillant.

bateau.PNG

Deuxième possibilité: plus vous l’utilisez en grande quantité, plus elle tire sur le gris. Elle contraste particulièrement bien avec le blanc DB 200 (le blanc opaque brillant).

Sur le renard, la référence DB 220 m’a permis de créer un peu de profondeur sur le museau, sans avoir recours à un gris, qui aurait trop tranché avec le blanc en dessous.

renard.PNG

Troisième possibilité: si vous voulez créer un camaïeu allant du blanc au gris et qui donne de la profondeur au tissage, la référence DB 220 permet de faire le lien entre un blanc et un gris plus net.

Ci dessous, exemple avec la noix de coco:

coco.PNG

Pour conclure:

Si vous souhaitez utiliser la DB 220 comme un blanc: utilisez-la en petite quantité et à côté de la référence DB 201 ou DB 202.

Si vous souhaitez utiliser la DB 220 comme un gris très léger, ou comme un blanc donnant de la profondeur: utilisez-la en petite quantité à côté de la référence DB 200.

Si vous souhaitez utiliser la DB 220 en tant que gris léger, dans un camaïeu, utilisez-la en grande quantité entre la DB 200 et un gris plus foncé.

Voilà, j’espère que cet article vous sera utile,

Bonne journée!

 

 

 

La combinaison Liberty/ perles transparentes.

Bonjour,

Hier soir, j’ai fait une découverte amusante. Après avoir tissé le cœur citron de Lulu and the Little Pea, j’ai voulu en faire une broche, et comme les perles centrales sont transparentes, j’ai décidé de coller du tissu derrière, afin que la broche ne soit pas visible au travers.

Normalement, je colle un tissu pailleté derrière mes broches pour les rigidifier: je colle la partie blanche au tissage, et je laisse le côté pailleté face visible.

Cette fois ci, je me suis dit que j’allais donner un côté girly à la l’arrière de ma broche, et j’ai opté pour un tissu Liberty rose.

Évidemment, à aucun moment je ne me suis dit que le tissu se verrait à travers les perles transparentes.

J’ai donc collé le tissu sur mon tissage, après avoir enduit ce dernier de colle Hasulith, et j’ai laissé sécher. Et soyons honnête, j’adore le résultat, même si je ne l’avais pas anticipé.

Je vous mets la photo du cœur à l’origine, et le résultat actuel.

Cela me donne une foule d’idées pour la Saint Valentin. Et vous, allez-vous essayer?

DSC04527.JPG

coeur

DSC04520.JPG

 

 

 

 

 

Utiliser les bons anneaux.

Bonjour,

Aujourd’hui un article qui me trotte dans la tête depuis un mois et que je n’ai pas eu le temps de finaliser.

Récemment j’ai fait un swap (échange de cadeaux surprise), organisé par une joyeuse bande de folles qui se reconnaîtront 😉 , et j’ai été obligée d’utiliser plusieurs types d’anneaux pour réaliser mes montages.

Premier conseil: n’utilisez que des produits « Gold Filled », (comme Wikipedia est mon ami, je vous mets le lien vers la définition). Ce sont les seuls qui ne noirciront pas dès la première journée, contrairement aux articles en laiton standard.

Comment choisir le bon anneau?

1- Si vous voulez insérer un anneau dans vos perles miyuki delica 11/0, vous devez choisir un anneau à la fois fin et d’un diamètre assez grand pour faire le tour de la perle.

Choisissez toujours un anneau dont le fil fait AU MAXIMUM 0,6 mm de diamètre. Au delà, votre anneau est trop épais et ne rentre pas dans la perle sans dommages.

Ci dessous un exemple des anneaux que j’utilise.

DSC03918.JPG

Vous en trouverez ici sur Perles and Co. Je n’ai pas eu le temps de chercher sur d’autres boutiques pour l’instant.

Ces anneaux ont un inconvénient majeur: comme ils sont très fins, ils s’ouvrent au moindre choc. C’est loin d’être optimal quand vous montez un collier. Il suffit d’un seul accrochage pour que l’anneau cède.

Voici la solution que j’utilise: je mets un point de colle Hasulith sur l’ouverture de l’anneau, puis je fais tourner l’anneau de manière à ce que la partie ouverte soit cachée à l’intérieur de la perle. Ainsi, votre anneau est scellé de façon invisible à l’intérieur de la perle.

2- Si vous voulez attacher une breloque à une chaîne.

Je ne sais pas pour vous, mais à chaque fois que j’achète un collier dans les boutiques type Promod, ou un porte-clé à Maisons du Monde, je ne l’utilise qu’une fois ou deux avant que les anneaux ne lâchent. J’ai tendance à semer pas mal de breloques chez moi, au travail ou dans la rue.

Je suis donc obsédée depuis que je fabrique mes bijoux par la solidité des anneaux. Le problème, c’est qu’il faut nécessairement un anneau ouvert pour fixer les éléments entre eux. J’ai cherché dans le commerce un fer à souder pour joindre les deux parties de l’anneau, mais malheureusement aucun n’est assez puissant pour faire fondre le laiton et l’or. Il faudrait investir dans des outils de bijoutier.

La meilleure solution est, il me semble, d’utiliser des anneaux en Gold Filled assez petits et épais. Leur densité les rend plus difficiles à ouvrir.

Voici ci-dessous un exemple:

DSC03922.JPG

 

Attention, pour les utiliser, il vous faut nécessairement des pinces à bijoux: une pince plate pour serrer, et une pince ronde pour écarter l’anneau.

Vous trouverez les anneaux que j’utilise ici et ici.

Voici le résultat final (et un clin d’œil à Adeline 🙂 )

DSC03926.JPG

J’espère que cet article vous serra utile, et bon dimanche!

 

 

 

 

 

 

 

Réaliser un camaïeu dans vos tissages.

Bonsoir,

Ce soir je vous parle des camaïeus en tissage. Le camaïeu est l’utilisation des différents tons d’une même couleur, dans le but de créer un dégradé.

Il est très utilisé dans les diagrammes de perles, car il crée une impression de profondeur.

Ci dessous, un exemple de camaïeu: il y a sept nuances différentes de vert (non non mesdames, Cinquante nuances de Grey n’est pas un livre sur le camaïeu).

DSC03805.JPG

Malheureusement, il est difficile de dessiner un diagramme comprenant un camaïeu car les couleurs étant très proches, on a du mal à se rendre compte du résultat final, et de l’aspect des motifs.

Ci dessous, un exemple de diagramme définitif comprenant un camaïeu:

diagramme oranger.jpg

Dans le cas de ce diagramme, les couleurs I et J sont par exemple visuellement très proches, et il est difficile de distinguer les motifs des feuilles.

Voici une astuce pour dessiner votre diagramme sans vous casser la tête: utilisez des couleurs très différentes les unes des autres, (peu importe si elles n’ont rien à voir avec votre tissage, c’est l’occasion d’utiliser des couleurs flash) afin de repérer les motifs que vous voulez faire ressortir, comme sous le diagramme suivant, que j’appelle diagramme de travail.

oranger deux.png

Les couleurs sont fantaisistes mais vous permettent en concevant le diagramme de bien différencier et d’affiner vos motifs (ici les feuilles, qui se détachent du fond), et ensuite au moment du tissage, de ne pas vous perdre dans les couleurs.

Une fois que votre création est tissée et que vous l’avez validée, vous n’avez plus qu’à corriger les couleurs.

Voilà, j’espère que cet article vous aura été utile,

Bonne soirée!

 

 

La finition d’un tissage.

Bonjour!

Il y a quelques temps, j’ai écrit un article « Truc et « astuces » (sur les finitions du tes tissages miyuki), dans lequel j’expliquais que vous pouviez colorier vos fils afin de les faire disparaître (avec de simples feutres à l’eau, pourquoi pas ceux des enfants).

Je profite de la sieste des petits pour donner des précisions sur cette astuce.

Cela fait presque un an que je tisse, et j’ai donc eu le temps d’observer le vieillissement de mes créations.

J’ai remarqué que les fils coloriés au feutre à l’eau avaient tendance à reblanchir avec l’usure. Je repasse donc un petit coup de feutre de temps en temps sur mes créations.

Autant cette solution peut paraître suffisante pour un usage personnel, autant elle pose problème si vous offrez votre création à une tierce personne. Vous pouvez certes lui demander de passer un petit coup de feutre de temps en temps, mais pour peu qu’elle oublie, votre travail perdra vite de son éclat, ce qui est dommage.

Je vous propose donc la solution suivante: utiliser les marqueurs plus « professionnels », je pense ici à des marqueurs à l’alcool, qui sont indélébiles.

Ci dessous, une photo de ceux que j’ai achetés, après avoir testé ceux de ma sœur: (désolée pour les reflets, j’ai pris la photo rapidement et dans un endroit très ensoleillé)

20170806_121810.jpg

20170806_121824.jpg

13 couleurs suffisent amplement pour colorier vos fils efficacement. Il vous faut les couleurs basiques (marron, noir, gris, jaune, rouge, orange…) avec des nuances foncé/clair.

Attention à cette marque, elle est chère (environ 30 euros les 13). Je vous conseille de l’acheter uniquement dans le cas où vous vendez vos créations, ou si vous faites d’autres activités à côté (scrapbooking, coloriages détente, dessin sur carton…)

Il existe également la marque Posca, que vous pouvez utiliser sur vos tissages, et qui vous permet par exemple de customiser vos vitres, papiers peints…

Vous pouvez trouver ces produits à Cultura et dans n’importe quelle boutique de loisirs créatifs qui vend du matériel pour les arts plastiques.

Astuces couleurs:

    – pour les perles dorées: colorier le fil avec du jaune en repassant plusieurs fois le feutre pour foncer la couleur. Si vous avez une boite de 24 feutres, utilisez le feutre beige/marron très clair, c’est très proche du doré des perles.

     – attention au vert foncé/ vert clair, et au bleu foncé/bleu clair. N’utilisez les feutres bleu foncé et vert foncé que pour colorier les fils qui passent sur des perles très foncées. Sur une perle vert feuillage, utilisez le feutre vert clair, car le fil s’imprègne très rapidement de l’encre du feutre: ce serait dommage que le fil soit à nouveau très visible car trop foncé…

    – pour les saumons, utilisez le rose clair, en repassant plusieurs fois pour foncer la couleur.

De façon générale, utilisez un feutre plus clair que la couleur de la perle, cela vous laisse une marge de correction.

Bonne fin de dimanche!

 

J’ai testé le vernis Décopatch d’Étoiles Pistache.

Bonjour,

aujourd’hui mini article pour vous parler du vernis Décopatch conseillé par Virginie, alias Des étoiles à la Pistache.

J’ai déjà fait plusieurs articles sur les tissages, et la façon de rigidifier au mieux les créations.

J’ai eu des problèmes de décoloration avec la colle Hasulith, j’ai donc testé le vernis à ongles comme le suggérait une utilisatrice.

Ce dernière solution est assez satisfaisante, le plus grand problème étant l’odeur de vernis, qui reste très forte.

Virginie m’a alors suggéré de tester le vernis hypoallergénique ci-dessous.

vernis.PNG

Je suis allée l’acheter sur la boutique en ligne de Créava, avec un lot de cinq pinceaux à vernis.

pinceau.PNG

Armée de mon nouveau matériel, j’ai donc verni l’arrière de mon dernier tissage.

Ce vernis ne présente que des avantages:

        – il ne sent presque rien.

        – il est très facile à étaler et il suffit d’une petite quantité.

       – un seul passage de vernis suffit: vous enduisez votre tissage de vernis, vous laissez sécher, vous le mettez sous un dictionnaire, et c’est prêt. Le tissage reste parfaitement droit et ferme.

       – il est hypoallergénique.

Bref, je vous le recommande, c’est rapide, efficace et sans odeur!

Bon samedi!

Pour rigidifier vos tissages… ou comment j’ai suivi les conseils avisés d’une utilisatrice.

Bonjour,

Il y a quelques temps, j’ai écrit un article sur les perles miyukis qui se décoloraient. Deux utilisatrices, Etoiles Pistache et Carole, m’ont alors suggéré de tester le vernis à ongles à la place de la colle Hasulith, pour rigidifier les tissages.

J’ai donc essayé, et en effet, le vernis à ongles me semble être une bonne solution; de plus il est plus facile à appliquer, grâce au pinceau. Cela évite donc de mettre trop de produit.

J’ai essayé avec du simple vernis transparent, et également avec du Top Coat, pour un même résultat. Le tissage reste bien rigide, et ne gondole pas.

Seul inconvénient: votre tissage sent le vernis à ongles pendant environ une journée 🙂

Je n’ai pas encore testé le vernis décopatch proposé par Etoiles Pistache, ce sera mon prochain essai!

Bonne soirée 🙂

Attention aux miyukis qui se décolorent.

Aujourd’hui, petit article pour vous indiquer quelles sont les miyukis qui ont tendance à se décolorer, ce qui vous évitera de passer des heures sur un tissage, qui ne sera finalement pas utilisable…

J’aime bien mettre beaucoup de colle (j’ai toujours peur que mon tissage ne soit pas assez rigide), et le problème de la colle, c’est que c’est liquide… (révélation fracassante, non?)

Et là, horreur: je me suis rendue compte que certaines perles miyuki se décoloraient au contact d’un liquide.

Ci dessous, le résultat sur la licorne et sur Esmeralda: licorne.PNG

esmeralda.PNG

Sur la licorne, vous remarquez que les perles roses sous le museau se sont décolorées. Sur Esmeralda, c’est encore plus évident, c’est sur la ceinture, le col et le bandeau que la couleur a bavé.

Mon conseil pour éviter ce problème: ne mettez pas de colle sur les parties tissées avec ces perles. Je testerai cette astuce bientôt.

Liste des perles qui se décolorent: ce sont les perles dont seul le cœur est coloré, le tour est transparent. Les références: 2050, 2037, 281, 2033, 2036, 2032, 2053, 2051, 2047, 1777, 2035, 2034 (tous les coloris fluos sont concernés). La liste n’est pas exhaustive, vous pouvez tout à fait la compléter si vous avez constaté des fragilités sur certaines références.

Bon dimanche!

 

Comment ne pas avoir mal au dos quand on tisse des perles…

Bonjour à tous et à toutes,

aujourd’hui une astuce un peu spéciale puisqu’il s’agit de… musculation!

Cela fait un peu moins d’un an que je tisse, et j’ai découvert un petit désagrément que j’aurais bien aimé ne jamais rencontrer: le mal de dos!

Hé oui, moins de sport plus une position un peu courbée en avant = contractures musculaires, douleurs à la nuque et autre joyeusetés.

Je partage donc une vidéo retrouvée sur youtube, d’une prof de fitness, Valérie Turpin. J’ai testé pendant des années cette séance de musculation, effet garanti au bout de deux séances! (si le lien ne marche pas, c’est la vidéo de Valérie Turpin, qui s’appelle Body Sculpt).

Si comme moi, vous souffrez un peu du dos à cause du tissage, je vous conseille de pratiquer deux à trois fois par semaine la séquence axée sur les bras (à partir de 7min28).

Les exercices sont bien faits et font travailler l’ensemble des muscles du dos et des bras, ça soulage la douleur, en plus ça affine les bras, et ça remonte la poitrine! (je ne vous propose pas une photo pour le prouver, non non non, il y a assez d’horreurs sur le net :D)

Voilà, j’espère que cette astuce vous servira, je pense que si nous voulons continuer à bien perler, nous devons entretenir notre petit dos.

A vos haltères!

J’ai testé… le tutoriel des diminutions d’Étoiles Pistache.

Bonjour, aujourd’hui j’ai essayé une nouvelle méthode de tissage. Je suis tombée par hasard sur le joli blog d’Étoiles Pistache et j’y ai trouvé un tutoriel très complet sur le Brick Stitch. J’ai testé la méthode de la diminution.

Jusqu’ici, quand je faisais une diminution, il y avait toujours un fil qui apparaissait sur le côté du tissage, comme ci-dessous.

DSC01478.JPG

La première astuce est de colorier les fils, et c’est vrai que c’est efficace, le blanc disparaît. Mais c’est quand même une contrainte!

Avec le tuto d’Etoiles Pistaches, fin des fils! Mon but n’étant pas de refaire un tuto, mais bien de le tester, je vous renvoie à son blog! Ci-dessous, la photo devant mon écran 😀

IMG_20170120_092357.jpg

Le résultat ci-dessous: pas de fils!

DSC01475.JPG

Vue du dessus: les perles sont alignées de la même façon, aucune différence notable par rapport à l’ancienne version!

DSC01471.JPG

En conclusion, cette méthode est parfaite: elle n’est pas difficile, le rendu est beau, cela règle le problème des fils qui dépassent.

Par contre, si vous êtes perfectionnistes, vous pouvez continuer à colorier les fils qui sont apparents sur le premier et le dernier rang, et qui eux ne peuvent pas disparaître.

Bon tissage!