J’ai testé le vernis Décopatch d’Étoiles Pistache.

Bonjour,

aujourd’hui mini article pour vous parler du vernis Décopatch conseillé par Virginie, alias Des étoiles à la Pistache.

J’ai déjà fait plusieurs articles sur les tissages, et la façon de rigidifier au mieux les créations.

J’ai eu des problèmes de décoloration avec la colle Hasulith, j’ai donc testé le vernis à ongles comme le suggérait une utilisatrice.

Ce dernière solution est assez satisfaisante, le plus grand problème étant l’odeur de vernis, qui reste très forte.

Virginie m’a alors suggéré de tester le vernis hypoallergénique ci-dessous.

vernis.PNG

Je suis allée l’acheter sur la boutique en ligne de Créava, avec un lot de cinq pinceaux à vernis.

pinceau.PNG

Armée de mon nouveau matériel, j’ai donc verni l’arrière de mon dernier tissage.

Ce vernis ne présente que des avantages:

        – il ne sent presque rien.

        – il est très facile à étaler et il suffit d’une petite quantité.

       – un seul passage de vernis suffit: vous enduisez votre tissage de vernis, vous laissez sécher, vous le mettez sous un dictionnaire, et c’est prêt. Le tissage reste parfaitement droit et ferme.

       – il est hypoallergénique.

Bref, je vous le recommande, c’est rapide, efficace et sans odeur!

Bon samedi!

Pour rigidifier vos tissages… ou comment j’ai suivi les conseils avisés d’une utilisatrice.

Bonjour,

Il y a quelques temps, j’ai écrit un article sur les perles miyukis qui se décoloraient. Deux utilisatrices, Etoiles Pistache et Carole, m’ont alors suggéré de tester le vernis à ongles à la place de la colle Hasulith, pour rigidifier les tissages.

J’ai donc essayé, et en effet, le vernis à ongles me semble être une bonne solution; de plus il est plus facile à appliquer, grâce au pinceau. Cela évite donc de mettre trop de produit.

J’ai essayé avec du simple vernis transparent, et également avec du Top Coat, pour un même résultat. Le tissage reste bien rigide, et ne gondole pas.

Seul inconvénient: votre tissage sent le vernis à ongles pendant environ une journée 🙂

Je n’ai pas encore testé le vernis décopatch proposé par Etoiles Pistache, ce sera mon prochain essai!

Bonne soirée 🙂

Attention aux miyukis qui se décolorent.

Aujourd’hui, petit article pour vous indiquer quelles sont les miyukis qui ont tendance à se décolorer, ce qui vous évitera de passer des heures sur un tissage, qui ne sera finalement pas utilisable…

J’aime bien mettre beaucoup de colle (j’ai toujours peur que mon tissage ne soit pas assez rigide), et le problème de la colle, c’est que c’est liquide… (révélation fracassante, non?)

Et là, horreur: je me suis rendue compte que certaines perles miyuki se décoloraient au contact d’un liquide.

Ci dessous, le résultat sur la licorne et sur Esmeralda: licorne.PNG

esmeralda.PNG

Sur la licorne, vous remarquez que les perles roses sous le museau se sont décolorées. Sur Esmeralda, c’est encore plus évident, c’est sur la ceinture, le col et le bandeau que la couleur a bavé.

Mon conseil pour éviter ce problème: ne mettez pas de colle sur les parties tissées avec ces perles. Je testerai cette astuce bientôt.

Liste des perles qui se décolorent: ce sont les perles dont seul le cœur est coloré, le tour est transparent. Les références: 2050, 2037, 281, 2033, 2036, 2032, 2053, 2051, 2047, 1777, 2035, 2034 (tous les coloris fluos sont concernés). La liste n’est pas exhaustive, vous pouvez tout à fait la compléter si vous avez constaté des fragilités sur certaines références.

Bon dimanche!

 

Comment ne pas avoir mal au dos quand on tisse des perles…

Bonjour à tous et à toutes,

aujourd’hui une astuce un peu spéciale puisqu’il s’agit de… musculation!

Cela fait un peu moins d’un an que je tisse, et j’ai découvert un petit désagrément que j’aurais bien aimé ne jamais rencontrer: le mal de dos!

Hé oui, moins de sport plus une position un peu courbée en avant = contractures musculaires, douleurs à la nuque et autre joyeusetés.

Je partage donc une vidéo retrouvée sur youtube, d’une prof de fitness, Valérie Turpin. J’ai testé pendant des années cette séance de musculation, effet garanti au bout de deux séances! (si le lien ne marche pas, c’est la vidéo de Valérie Turpin, qui s’appelle Body Sculpt).

Si comme moi, vous souffrez un peu du dos à cause du tissage, je vous conseille de pratiquer deux à trois fois par semaine la séquence axée sur les bras (à partir de 7min28).

Les exercices sont bien faits et font travailler l’ensemble des muscles du dos et des bras, ça soulage la douleur, en plus ça affine les bras, et ça remonte la poitrine! (je ne vous propose pas une photo pour le prouver, non non non, il y a assez d’horreurs sur le net :D)

Voilà, j’espère que cette astuce vous servira, je pense que si nous voulons continuer à bien perler, nous devons entretenir notre petit dos.

A vos haltères!

J’ai testé… le tutoriel des diminutions d’Étoiles Pistache.

Bonjour, aujourd’hui j’ai essayé une nouvelle méthode de tissage. Je suis tombée par hasard sur le joli blog d’Étoiles Pistache et j’y ai trouvé un tutoriel très complet sur le Brick Stitch. J’ai testé la méthode de la diminution.

Jusqu’ici, quand je faisais une diminution, il y avait toujours un fil qui apparaissait sur le côté du tissage, comme ci-dessous.

DSC01478.JPG

La première astuce est de colorier les fils, et c’est vrai que c’est efficace, le blanc disparaît. Mais c’est quand même une contrainte!

Avec le tuto d’Etoiles Pistaches, fin des fils! Mon but n’étant pas de refaire un tuto, mais bien de le tester, je vous renvoie à son blog! Ci-dessous, la photo devant mon écran 😀

IMG_20170120_092357.jpg

Le résultat ci-dessous: pas de fils!

DSC01475.JPG

Vue du dessus: les perles sont alignées de la même façon, aucune différence notable par rapport à l’ancienne version!

DSC01471.JPG

En conclusion, cette méthode est parfaite: elle n’est pas difficile, le rendu est beau, cela règle le problème des fils qui dépassent.

Par contre, si vous êtes perfectionnistes, vous pouvez continuer à colorier les fils qui sont apparents sur le premier et le dernier rang, et qui eux ne peuvent pas disparaître.

Bon tissage!

 

 

Trouver des sources d’inspiration.

Aujourd’hui mini-article pour parler inspiration, car on me demande régulièrement où je trouve les idées pour mes modèles.

Voici plusieurs astuces pour trouver de l’inspiration:

-De nombreux sites méritent notre attention; en dehors de Pinterest, vous pouvez aller sur les sites comme Etsy ou Belldandy. Balladez-vous dans les rayons (virtuels), regardez les thèmes abordés… Dans le cas de Belldandy, vous avez des thèmes rétro, vintage, rockabilly, steampunk… Allez jeter un œil à chacun de ces thèmes, vous y trouverez sans aucun doute des idées.

– Pensez aussi au Scrapbooking: les thèmes et les styles abordés sont les mêmes que dans le domaine mercerie/perlage. Regardez du côté des tampons Aladdine, Artemio…, j’ai trouvé des plumes et des planches vintage magnifiques. Vous trouverez ces articles dans les rayons à Cultura, en ligne sur Srapmalin ou la Fourmi créative, tapez sinon « tampons scrapbooking » dans votre barre de recherche.

Le Scrap est une bonne source d’inspiration car tout est classé par thèmes: vintage, moyens de transport, voyage, romantique… Cela fait un paquet de choses à explorer!

Voici par exemple un tampon « mexican skull » sur lequel je suis tombée en passant chercher des perles.

img_20161015_181032

 

– Pensez aux thèmes que vous aimez: par exemple, pour le chapeau cloche, j’ai tapé « chapeau cloche » dans ma barre de recherche. Vous pouvez également taper « femmes années 20 », ou « femmes belle époque ».

Voici par exemple le modèle que j’ai trouvé pour la jeune femme au chapeau.

chapeau-coton-ete-pas-cher

– Regardez dans les grandes surfaces aux rayons déco de table: ma fille au chapeau à fleur est directement inspirée… d’une serviette en papier!

serviettage-serviette-papier-deco-personnag-6141851-imgp5222-a746d-8a715_big

Voilà, n’hésitez pas non plus à jeter un oeil aux manuels scolaires de vos enfants, et à leurs livres d’histoires, souvent riches en illustrations.

J’espère que cet article vous aura été utile, et bonne recherche!

 

 

 

 

 

Enregistrer

Le métal qui se décolore: comment l’éviter?

Nous avons toutes un tas de jolis accessoires en métal, souvent du laiton ou un autre métal peu cher, utilisé pour les bijoux fantaisies. Les griffes pour bracelets, les anneaux, certaines breloques… nous les utilisons régulièrement.

IMG_20160921_110055.jpg

Problème: rapidement le métal se décolore, au contact de l’eau, de la transpiration, des vêtements, et passe d’un joli doré à un gris terne, qui ne va plus du tout avec le reste du bijou.

Une des solutions possibles (qui m’a été donnée par un vendeur de bijoux fantaisie) est de passer du vernis à ongles incolore sur toutes ces pièces une fois qu’elles ont été montées. Cela conserve l’éclat du métal, et le doré dure plus longtemps.

N’importe quelle marque de vernis incolore peut convenir, prenez ce que vous avez dans la salle de bains.

IMG_20160921_110045.jpg

J’ai fait le test sur la bague achetée dans cette fameuse boutique, et en 10 ans, le métal n’a pas bougé!

Rendre le tissage plus harmonieux

Une fois que vous avez terminé votre tissage, vous êtes heureuse et soulagée. Hélas, même si les perles miyuki sont particulièrement régulières, le tissage est souvent légèrement gondolé, et c’est souvent pire une fois que la colle a été posée. C’est particulièrement le cas quand vous utilisez certaines catégories de perles (c’est plus régulier quand vous utilisez des Duracoat).

Dans le cas de l’éléphant ci-dessous, les parties gris clair et taupe ont tendances à bomber, pas top pour monter la bête en collier.

IMG_20160904_164814_edit

La solution qui fonctionne plutôt bien est de poser votre tissage… sous un dictionnaire (ou n’importe quel machin lourd). Vous le laissez quelques temps, et quand vous posez la colle, cela vous donne un résultat bien plus harmonieux!

Cela prend un peu plus de temps, mais résultat garanti!

 

Les p’tits fils qui dépassent…

Si vous êtes comme ma chère petite belle-soeur et que vous détestez les petits fils qui dépassent, voici une astuce pour éviter d’avoir à acheter des fils de toutes les couleurs… COLORIEZ VOS FILS.

Oui oui je sais, ça paraît bête, mais le fil SONO se colorie TRÈS bien avec un feutre…

Ici, des fils blancs sur des perles marron.

IMG_20160902_152415

Et hop coup de feutre.

IMG_20160902_153159

IMG_20160902_152720

Arrêter les fils…

La question se pose, que faire des fils une fois que l’on a fini le tissage? Certes on le coupe à ras, mais pour celles qui comme moi ont toujours peur que ça parte quand même, voici une petite astuce.

IMG_20160902_151151

Une fois votre tissage terminé, vous devez vous débarrasser du fils qui dépasse. Commencez par l’enfiler dans trois perles d’affilée (si vous l’enfilez dans davantage de perles, vous avez le risque que l’aiguille ne se casse).

IMG_20160902_151224

IMG_20160902_151305

Vous enfilez à nouveau votre fil dans trois nouvelles perles, celles du rand en dessous si vous voulez dissimuler votre fil. Dirigez vous vers le centre de votre tissage.

IMG_20160902_151335

IMG_20160902_151358_edit

Vous pouvez répéter la même opération plusieurs fois.

Une fois que vous avez terminé, coupez le fil à ras, et ensuite, fixer votre broche par dessus. Ainsi, votre fil est solidement arrêté et il est invisible.

IMG_20160902_151438_edit

IMG_20160902_151712