Astuce pour dessiner facilement son propre dégradé

Bonsoir,

Une astuce rapide ce soir, suite à une question de Béatrice sur les dégradés.

Cette astuce s’adresse à celles qui dessinent sur BeadTool.

Comme vous avez sans doute pu le constater, la représentation des couleurs sur BeadTool 4 pose plusieurs problèmes: tout d’abord, les couleurs ne sont pas toujours réalistes. Vous dessinez un modèle dont les couleurs vous paraissent magnifiques sur le logiciel, et quand vous commencez à tisser avec les couleurs en question, votre modèle ne ressemble pas du tout à ce que vous souhaitiez.

Deuxième problème: certaines teintes sont très proches, et quasi impossibles à distinguer sur votre écran (comme par exemple les références de jaune DB 721 et DB 751, bonne chance pour voir où vous placez vos couleurs sur votre dessin!).

Pour dessiner un joli dégradé, il faut respecter deux étapes: une étape sur le logiciel au moment du dessin, pour répartir les couleurs de façon harmonieuse, puis une étape « physique » qui implique de bien choisir les couleurs dans votre palette.

Ce soir, je vous montre comment répartir les couleurs sur votre dessin sans vous martyriser les yeux.

La solution est toute simple: pour répartir les couleurs de votre dégradé, prenez des couleurs fantaisistes et surtout qui contrastent, comme sur le dessin ci-dessous.

Je sais ce que vous vous dites: bon sang qu’il est laid! Ce n’est que le brouillon de travail 🙂

L’utilisation des couleurs vives et contrastées me permet de me rendre compte par exemple que la partie jaune et la partie verte sont à travailler: la partie jaune ne respecte pas l’arrondi du poisson.

Je peux aussi voir qu’il y a une harmonisation à faire en bas au niveau du violet et du rouge.

Enfin pour les poissons, j’utilise toujours une couleur différente pour les nageoires, afin de voir si elles épousent bien la forme du corps du poisson, et si le corps du poisson a une forme harmonieuse.

Une fois ce travail réalisé, vous pouvez passer à la phase suivante, que je vous expliquerai demain 🙂

Bonne soirée!

Parution du magazine des Perles Addict numéro 1: juin 2020

Bonjour,

Je suis ravie de vous annoncer la parution du premier volume du magazine des Perles Addict, en collaboration avec Lili Azalée et le Bazar de Milipuce, et parrainé par Mamzelle Lulu.

Nous vous proposons 16 diagrammes inédits, un tutoriel, un nuancier de couleurs, un coloriage magique, une interview exclusive de la créatrice l’Etabli de Khepri, et bien d’autres choses encore.

Le magazine est disponible sur nos trois boutiques Etsy. Avant de l’acheter, tentez votre chance sur Instagram, nous vous proposons un concours pour le gagner.

Nous espérons que ce magazine vous plaira!

Bonne journée, et à bientôt pour le volume suivant!

Retour d’expérience sur la rigidification des tissages.

Bonjour,

Aujourd’hui un article que je vais diviser en deux, sur la rigidification des tissages.

Comme vous le savez, une fois que vous avez terminé votre tissage, celui reste souple. Vous devez le rigidifier, si vous souhaitez le porter en broche, en collier, ou le monter en porte-clé par exemple.

Je vais commencer par faire un petit tour d’horizon des différentes méthodes de rigidification que j’ai pu utiliser, et vous montrer leur évolution dans le temps. Vous allez voir, certaines de mes broches ont mal vieilli.

 

1- La rigidification avec de la colle Hasulith:

C’est la première méthode que j’ai utilisée, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est décevante et que le tissage vieillit mal.

La broche ci-dessous a été rigidifiée avec de la colle Hasulith:

20200510_123753

20200510_123811

En séchant, le vernis s’est rétracté, courbant le tissage. Les perles sont rigides, et la moindre manipulation pour redresser le tissage le casse.

J’ai été obligée de jeter la plupart des broches rigidifiées de cette manière.

La colle Hasulith est donc à éviter si vous voulez que vos broches durent dans le temps.

 

2- La rigidification avec le vernis Décopatch.

C’est la solution conseillée par Etoiles Pistache. Je l’ai utilisée et conseillée ici pendant longtemps.

Je la trouve toujours efficace mais elle demande de la rigueur et les résultats sont aléatoires.

Premier problème: l’application.

Un des inconvénients est que le fournisseur a cessé de fabriquer la version hypoallergénique, et je trouve que le vernis colle standard est légèrement plus liquide.

L’application du vernis est assez exigeante: vous devez en mettre une très petite quantité à la première application. Si vous en mettez un peu trop, le liquide traverse votre tissage et les perles de devant se trouvent elles aussi couvertes de produit.

Il faut également utiliser un pinceau spécifique, qui même bien rincé, se rigidifie rapidement. Vous devrez donc changer de pinceau régulièrement.

Une fois la première couche appliquée, vous devez en remettre une deuxième au bout d’un quart d’heure environ.

Ensuite, je vous conseille fortement de laisser votre tissage sécher sous un dictionnaire pendant au moins 12 heures si vous voulez être sûr du résultat.

Il vous faut donc du temps, de la patience, et le bon matériel.

Deuxième problème: le vieillissement du vernis.

Globalement, mes tissages vieillissent mieux quand ils sont enduits de Décopatch que quand ils sont enduits de colle Hasulith.

Par contre, certaines zones étroites ont tendance à se ramollir, comme sur la broche ci dessous.

 La zone au niveau de la queue a tendance à bouger. C’est gênant quand je le porte sur un gilet ou une veste, avec le mouvement de mes bras, il se retrouve plié en deux.

20200510_141123

20200510_123906

C’est encore plus flagrant et gênant sur certains modèles comme les fleurs, dont les tiges sont fines.

J’ai trouvé une solution peu élégante mais plutôt efficace: je mets une pointe de colle Hasulith à l’endroit où le tissage plie.

Comme la zone est déjà vernie, le tissage ne gondole pas comme quand vous placez la colle directement sur le tissage.

Voici un exemple ci-dessous avec la feuille de mon abricot que j’ai dû renforcer.

20200510_12394120200510_123948

 

3- La rigidification avec du tissu.

C’est une méthode que j’ai employée au début, et que j’ai un peu laissée tomber parce que je la trouvais fastidieuse.

En regardant dans mon tiroir pour vérifier l’état de mes broches, je me suis rendue compte que le tissage rigidifié avec du tissu avait plutôt bien vieilli.

A l’époque, j’ai voulu laisser dépasser un peu de tissu doré pour faire comme un encadrement.

20200510_123739

20200510_123747

J’ai fixé le tissu au tissage avec de la colle Hasulith. Je vous ferai un tutoriel dans l’article suivant pour vous montrer comment j’ai fait.

La broche s’est très légèrement courbée (sans doute l’effet Hasulith), je vais tester en vernissant le tissage avant de le coller au tissu, comme le conseille Le bazar de Minipouce.

 

4- Les méthodes que je n’ai pas encore essayées.

Le simili cuir: Lili Azalée a consacré un passage de notre prochain livre à ce sujet, je testerai.

D’autres vernis: Alexia de Générations Perles recommande le diamond glaze. J’ai également vu passer une référence au vernis colle de la marque Cléopâtre.

La résine: Nineykow et BeadCrumbsHawai s’en servent, Nineykow utilise de la résine UV.

Ça fait longtemps que je veux essayer, je n’ai pas encore osé.

La feutrine: Kaamille14 s’en sert pour rigidifier ses broches. J’ai essayé une fois, mais je trouve que la feutrine a tendance à se gorger de colle, je réessaierai, en en mettant moins.

Bilan des courses:

  • Évitez la colle Hasulith, sauf pour quelques zones spécifiques de vos tissages.
  • Pour vos broches: utilisez du tissu ou de la feutrine pour les rigidifier, et éviter que les parties fines (queues des oiseaux, tiges des fleurs) ne plient quand vous bougez les bras.
  • Pour les boucles d’oreilles et les pendentifs, conservez le vernis Décopatch en fine couche: avec la pesanteur, les tissages se déforment moins que quand vous les utilisez comme broches.
  • A tester: pour les portes-clés, marques pages, bijoux  de sac: la résine.

Voilà, j’espère que cet article vous aura été utile.

Ci-dessous, les liens pour retrouver les diagrammes des tissages s’ils vous intéressent:

Bonne journée!

20200510_123716

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le défi #defiplantemiyuki de Perles and Co

Bonjour,

J’espère que vous allez bien en ces temps spéciaux.

Il y a quelques temps que je réfléchis à cet article, qui j’espère vous aidera à utiliser vos stocks de perles sans avoir à en commander d’autres.

Je vais le rédiger en deux parties. Dans cette partie, je vais vous faire une liste des couleurs que vous pouvez utiliser pour le défi que vient de lancer Perles and Co.

L’un des objectifs de ce défi est de se servir des perles que vous avez déjà chez vous, afin d’éviter les commandes, et de vous permettre d’utiliser des couleurs que vous n’utilisez pas forcément. C’est le moment d’oser!

 

1- Le défi

Il y a quelques jours, Perles and Co a lancé un défi via Instagram et Facebook.

Je vous mets ici les termes du défi:

« Défi du Printemps – Tissez votre plante verte 🌿
On vous propose une activité plutôt sympa, un petit défi ! 😀
Le but est simple, créez la plante de vos rêves en perles, avec votre propre motif ou en utilisant la grille proposée en lien dans la description avec les perles que vous avez chez vous !

A vous de jouer en adaptant la plante et le pot, puis réalisez une jolie mise en scène et postez la photo sur votre feed Instagram (pas en story mais bien sur votre compte 😀) avec le #defiplantemiyuki 🌵

Trois gagnant-e-s seront sélectionné-e-s grâce aux critères suivants : 🌱 Harmonie des couleurs
🌱 Originalité du pot
🌱 Esthétique de la mise en scène
🌱 Qualité de la photo

Et pour les gagnantes ? 🌱 Un post Instagram dédié 🌱 Un encart dans notre newsletter Tendances
🌱 La publication de leur grille sur notre site À vos perles, vous avez jusqu’au 30 avril ! 🌟 »

plante 1

Vous pouvez retrouver le tutoriel correspondant et la grille de la plante ici.

Pour cette première partie de l’article, je vais vous indiquer les couleurs que vous pouvez utiliser pour vos plantes et leurs pots.

 

2- Les couleurs

Les pots

Je vous propose ici une liste de références pour réaliser des pots couleur terre cuite et argile.

Ma préférence va aux références mates opaques, qui donnent le même rendu crayeux que la terre cuite (mes préférées sont le DB 794, le DB 2288 et le DB 795)

DB 794:  c’est la référence terre cuite la plus foncée.

DB0794-1-1-2-1-2-1-1

 

DB 2288 et DB 2352: les deux couleurs sont assez similaires, la 2288 est mate, et tire davantage sur le rouge.

DB2288_jpg400-1-1

DB2352-3-2-600x600

 

DB 2287, DB 2108, DB 1101 (transparent), DB 781 (frosted mat), DB 777 (frosted mat): les couleurs sont proches, brun roux.

DB2287_jpg400-1-1

DB2108-1-1-2-1-1

DB1101-1-1-2-1-2-1-1

DB0781-1-1-2-1-2-1-1-300x300

DB0777-1-1-2-1-2-1-1-300x300

Le DB 2107 rend aussi très bien:

DB2107-1-1-2-1-1

Le DB 795, unique en son genre (c’est le seul rouge brique).

DB0795-1-1-2-1-2-1-1

Vous pouvez également choisir des couleurs plus claires: j’utilise la plupart du temps les références DB 389 et DB 352.

DB0389-1-1-2-1-1-2-1-1

DB0352-1-1-2-1-1-2-1-1

 

Les feuilles

Globalement, il vous faut trois nuances de vert. En ces temps de confinement, on va essayer de limiter au maximum les dégradés pour vous permettre de tisser facilement.

Les verts foncés:

Ils sont classés par types de teintes:

Verts profonds (émeraude, sapin): DB 767,DB 797,DB 175.

DB0767-1-1-2-1-2-1-1

DB0797-1-1-2-1-2-1-1

DB0175-1-1-2-1-2-2-1

 

Vert olive, tirant sur le jaune: DB 1585, DB 1135, DB 391, DB 2291

DB1585-1-1-2-1-2-1-1

DB1135-1-1-2-1-2-1-1

DB0391-1-1-2-1-1-2-1-1

DB2291_jpg400-1-1

 

Vert tirant sur le bleu: DB 2358, DB 2131, DB 264.

DB2358-3-2-600x600

DB2131-1-1-2-1-1

DB0264-1-1-2-1-1-2-1-1

 

Les verts moyens:

DB 2127, DB 656, DB 163, DB 877,DB 2126, DB 655

DB2127-1-1-2-1-1

DB0656-1-1-2-1-1-2-1-1-300x300

DB0163-1-1-2-1-2-2-1

DB0877-1-1-2-1-2-1-1

DB2126-1-1-2-1-1

DB0655-1-1-2-1-1-2-1-1

 

Les verts clairs:

Les vert argile: DB 2290, DB 2124, DB 263, DB 2123, DB 2309

DB2290_jpg400-1-1

DB2124-1-1-2-1-1

DB0263-1-1-2-1-1-2-1-1

DB2123-1-1-2-1-1

DB2309_jpg400-1-1

 

Les verts vifs: DB 763, DB 169, DB 733, DB 2121

DB0763-1-1-2-1-2-1-1

DB0169-1-1-2-1-2-2-1

DB0733-1-1-2-1-2-1-1

DB2121-1-1-2-1-1

Vous pouvez rajouter dans le vert clair des pointes de jaune avec le opaque mead DB 2102 qui va particulièrement bien avec le vert argile.

DB2102-1-1-2-1-1

Ces listes ne sont pas exhaustives (par exemple dans les vert argile, il y a également DB 903, DB 1765, DB 1815), dans le prochain article je vous montrerai comment trouver vous mêmes vos équivalences.

Les fleurs

Si vous voulez rajouter des fleurs à vos plantes, comme par exemple sur des cactus, là aussi vous pouvez vous contenter de trois ou quatre couleurs.

Pour ma part, j’utilise souvent ce genre de combinaison: une couleur un peu flash, un rose ou un saumon foncé, un rose moyen, et un rose clair.

Voici quelques références:

Couleurs flash: DB 873, DB 2035,DB 2051.

DB0873-1-1-2-1-2-1-1

DB2035-1-1-2-1-2-1-1

DB2051-1-1-2-1-2-1-1

 

Rose foncé: DB 2115et DB 2114.

DB2115-1-1-2-1-1

DB2114-1-1-2-1-1

 

Rose moyen: DB 2113, DB 2112, DB 2116, DB 1371, DB 2117, DB 1363

DB2113-1-1-2-1-1

DB2112-1-1-2-1-1

DB2116-1-1-2-1-1

DB1371-1-1-2-1-1-2-1-1

2117

DB1363-1-1-2-1-1-2-1-1

 

Rose clair: DB 207, DB 206, DB 1493, DB 1503

DB0207-1-1-2-1-2-2-1

DB0206-1-1-2-1-1-2-2-1-300x300

DB1493-1-1-2-1-1-2-1-1

DB1503-1-1-2-1-1-2-1-1

Pour le cœur des fleurs vous pouvez rajouter une touche de opaque mead DB 2102 .

Voici deux combinaisons de couleurs et propositions que j’aime bien: sur le cactus ci-dessous, j’ai assorti le DB 763 (chartreuse), au DB 797 (vert jade). La combinaison des deux fait un joli contraste.

cactus 1

Pour le cactus ci dessous, j’ai utilisé quatre types de roses différents: un flash (le DB 2051), un foncé (DB 2115), un moyen (DB 2113) et un clair (DB 207). La grille sera bientôt disponible, je ferai un post ultérieur à ce sujet.

cactus 2

Voilà, j’ai hâte de voir vos plantes,

A très vite, et bon tissage!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Invitation au voyage en Miyuki

Bonjour,

Je prends aujourd’hui d’écrire un des quatre articles qui me trotte dans la tête, j’espère qu’il vous plaira et vous inspirera.

Je vous propose de voyager tout en restant chez vous.

J’ai dessiné une première destination que je rêve de visiter, je mettrai également plus tard mes souvenirs de voyage.

La première destination est l’île de Santorin.

santorin 1

affiche

Et voici les couleurs de Santorin 💙 J’ai pris les photos directement sur le site de l’entreprise Miyuki, elles sont très réalistes.
Pour moi, les deux bleus absolument parfaits: DB 2134 et DB 659.


Pour faire des ombres plus foncées, DB 768 (le bleu Capri, encore un nom qui fait rêver).

DB0768-1-1-2-1-2-1-1
Pour le bleu le plus clair: vous avez le DB 164 (c’est un AB)

DB0164-1-1-2-1-2-2-1
Il a trois doublons parfaits: DB 755 (mat), DB 215 (luster) et DB 725 (opaque).
Pour les blancs: j’ai choisi sans hésiter le blanc opaque DB 351, vous pouvez aussi prendre le DB 200. Pour les colonnes, j’ai choisi le DB 220.


Pour les dorés, j’en ai pris trois: le DB 1832 (brillant), le DB 331 (mat) et le silver lined DB 2171.


Des équivalents au 331: DB 1832 F ou DB 1153.
Des équivalents au 2171: DB 2186 ou DB 230.
Si vous voulez représenter le ciel sur le bâtiment de gauche, en remplissant les trous: DB 861 ou DB 747.

DB0861-1-1-2-1-2-1-1

Et voilà, ma prochaine destination sera l’Italie. Et la vôtre?

Belle journée!

Miyuki et papier peint: le même problème de bain.

Bonjour,

Je reviens vers vous avec cet article au titre un peu bizarre, mais je ne voyais pas de comparaison plus claire que celle-ci.

J’ai commencé à tisser en 2016, et certaines de mes perles datent de cette époque.

Récemment, j’ai racheté plusieurs sachets de références que j’avais épuisées, et j’ai remarqué qu’il y avait parfois des différences notables de couleurs entre les références reçues il y a quelques années, voire quelques mois, et celles reçues il y a peu de temps. 

J’ai pourtant acheté ces sachets dans la même boutique, qui se fournit toujours au même endroit.

Je m’en suis rendue compte en tissant un grand modèle de Nepinka (une de ses roses): j’ai commencé le tissage avec mon stock de vermillon (DB 873), et j’ai dû en commander en cours de tissage. Malheureusement, la différence de couleur était telle que j’ai été obligée de recommencer le tissage, pour harmoniser la couleur.

J’en suis donc arrivée à la conclusion que, comme pour les papiers peints, il existe différents bains de couleurs, et il faut donc acheter plusieurs sachets d’une même couleur au même moment et dans la même boutique, pour être sûr d’avoir une seule et unique couleur en grande quantité (pour les grands projets par exemple).

Par exemple ci dessous, de gauche à droite: DB757 (vermillon mat), DB 727 (vermillon brillant), DB 159 (vermillon AB), et en bas, le vermillon plus clair, DB 873.

20200220_145142

Normalement, le vermillon 159 (donc celui tout à droite), est d’un rouge plus clair et plus orangé que les deux autres à gauche, en restant dans la même teinte.
Or la référence que j’ai reçue récemment tire beaucoup vers le rose, pour moi c’est une couleur que j’appellerais « rouge fraise ».
Par contre, le rouge DB 727 que j’ai reçu (au centre), est plus clair que celui que j’avais précédemment.

Bref, ça me casse totalement mes dégradés habituels (ou ça pourrit mon groove, comme dirait l’empereur Kuzco).

Deux autres exemples ci-dessous: le jujube DB 2119, et le moutarde DB 2106. Il y a des différences de nuances suffisamment importantes pour être visibles sur un tissage si vous piochez dans les deux paquets ou que vous mélangez vos deux sachets dans la même boite.

20200220_150427

20200220_150556

Voici deux conseils:

  • quand vous démarrez un tissage de grande taille, assurez vous d’avoir un stock suffisant des couleurs demandées, pour ne pas avoir à utiliser deux paquets différents, ou commandez deux paquets de la même couleur au même moment, pour avoir des couleurs identiques.
  •  soyez vigilants quand vous faites vos dégradés: par exemple, un beau dégradé comme celui que je fais avec mes rouges pour les coquelicots (DB 723, DB 727, DB 159, DB 873), ne fonctionne plus avec les sachets que je viens de recevoir. Faites donc bien attention quand vous tissez, et vérifiez que le dégradé fonctionne. En matière de couleurs de perles Miyuki, rien n’est acquis!

Voilà, bonne chance et bon tissage!

 

 

 

Devenir Micro Entrepreneur partie 1: les Chambres des Métiers et de l’Artisanat.

Bonjour,

Aujourd’hui je débute une série d’articles qui raconteront mes démarches pour devenir micro-entrepreneuse. J’essaierai de vous fournir un maximum d’informations, afin de vous aider si vous souhaitez entreprendre les mêmes démarches.

Cet article s’adresse à celles et ceux qui comme moi, proposent des patrons et des bijoux fabriqués (donc de l’artisanat). Pour ceux qui sont intermédiaires et vendent des produits qu’on leur confie en dépôt, je crois que c’est à la Chambre des Commerces et de l’Industrie qu’il faut s’adresser. En général, pour les contacter, vous pouvez passer par la Maison des Entreprises proche de chez vous.

1- Pourquoi ai-je choisi de devenir micro-entrepreneuse?

Jusqu’ici, je n’en avais pas éprouvé le besoin, car le blog et les perles, au départ, c’est juste un loisir créatif.

J’ai commencé à vendre certains diagrammes en ligne, quand on m’en a demandé régulièrement, et je les déclarais, avec les revenus du livre Le Brickstitch, comme « revenus autres » sur ma feuille d’impôt.

Récemment, j’ai éprouvé le besoin de passer le stade supérieur, car cette activité a pris de l’ampleur, et mon « non-statut » actuel devient un problème, au niveau des salons et des partenariats en particulier.

J’ai donc fait des recherches pour connaitre la marche à suivre.

2- Les différents interlocuteurs et le rôle de chacun.

En tapant dans Google « se déclarer micro-entrepreneur », je suis tombée sur plusieurs résultats. Je me suis rendue en priorité sur le site du Service Public (fiche pratique à retrouver ici).

Pour se déclarer en tant que micro entrepreneur, vous avez un formulaire en ligne. Ce formulaire est ensuite envoyé au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) qui s’occupe entre autres de vous inscrire au Répertoire des métiers, et de vous fournir vos numéros SIREN et SIRET.

J’avais commencé à remplir le formulaire, et puis je me suis dit que je me lançais un peu à l’aveugle.

Je me suis souvenue qu’il y avait une Maison des Entreprises dans la ville où j’habite, et je m’y suis rendue. Elle abrite à la fois une antenne de la CCI (Chambre des commerces et de l’Industrie), et une antenne des Chambres des Métiers et de l’Artisanat.

Étant donné que je compte vendre un produit fini, et du fait main, je dépends de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Je suis donc entrée en contact avec la personne représentant les Chambres des Métiers et de l’Artisanat, qui m’a fourni les explications dont j’avais besoin, et qui sera mon interlocuteur en cas de besoin.

3- Les Chambres des Métiers et de l’Artisanat

Les Chambres des Métiers et de l’Artisanat possèdent des antennes un peu partout en France.

chambre.PNG

Pour trouver celle qui est proche de chez vous, vous pouvez chercher ici.

Il y a à la fois des avantages et des inconvénients à s’adresser à cet interlocuteur.

 – Pour: ils vous reçoivent gratuitement, vous donnent des conseils et vous indiquent la marche à suivre. Ils vous indiquent également sous quel nom identifier votre activité. Ils peuvent également monter votre dossier, et l’envoyer au CFE. L’immatriculation peut avoir lieu le jour même du dépôt de dossier, mais cela a un coût, qui varie selon l’antenne dans laquelle vous vous rendez (en moyenne comptez au moins 60 euros tout de même). Ils proposent également des stages, et des rencontres avec des représentants de l’INPI.

 – Contre: comme dit plus haut, l’immatriculation via les Chambres des Métiers et de l’Artisanat est payante, alors que via le formulaire en ligne, l’inscription est gratuite, mais le délai est plus long.

A lire ici un article de l’Express que j’ai trouvé assez intéressant, mais qui date un peu malheureusement (ainsi que celui-ci, sur les charges en particulier).

4- A savoir sur le statut de micro-entrepreneur

  • Tant que vos revenus sont nuls, vous n’êtes pas imposable.
  • Vous devez déclarer impérativement vos revenus, même s’ils sont nuls. Vous pouvez choisir de déclarer tous les mois ou tous les trimestres.
  • Vous ne pouvez pas déduire la TVA de vos déclarations, et vous ne pouvez pas non plus déduire des montants déclarés les achats de matière première (dans mon cas, les perles).
  • Si vous fermez votre entreprise, vous ne pouvez pas en rouvrir une nouvelle du même type avant un certain délai (je ne me souviens pas du délai exact mais c’est plus d’un an.)
  • Vous pouvez cumuler votre statut de micro entrepreneur avec votre emploi principal, sous certaines conditions à retrouver sur le site du service public.
  • En ce qui concerne les fonctionnaires: depuis 2016 (loi Déontologie), ils ne pouvaient plus exercer une activité libérale en étant à temps complet, autrement dit un fonctionnaire ne pouvait pas être micro entrepreneur. Cela a changé avec le décret numéro 2017-105 du 27 janvier. Le décret fait la liste exhaustive (seules ces activités sont autorisées et aucune autre) des activités autorisées aux agents du service public (article 6), et la vente de biens fabriqués personnellement par l’agent est autorisée.
  • Le stage de préparation à l’installation (SPI) n’est plus obligatoire.
  • Depuis 2009, le statut des auto entrepreneurs a beaucoup évolué, et beaucoup de changements sont intervenus, notamment avec le développement considérable de toutes les activités secondaires autour du fait main, qui a incité le gouvernement à venir surveiller de plus près lesdites activités, et à réglementer davantage. Il faut donc toujours se renseigner sur les nouveautés (seuil d’imposition, charges etc…)
  • A surveiller de près: l’évolution de la loi PACTE, qui réforme la gestion des entreprises. Elle a été promulguée le 22 mai 2019, et les décrets d’applications sont déjà prévus (ils concernent par exemple le fameux stage SPI). Ces décrets et les dates d’application sont à retrouver ici.

Voilà pour ce premier article, je continuerai à vous informer au fur et à mesure de l’évolution de mon activité. Je vais me renseigner en particulier sur ce que je dois déclarer par rapport à mes revenus sur Etsy (montant gagné ou montant réellement touché, une fois qu’Etsy a prélevé la TVA), et ce qui me sera demandé par les impôts en fonction de ce que je gagnerai.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui,

Bonne lecture 🙂

Et bonne journée!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les nouvelles références de Miyuki: les doublons, les must have… Petit guide pour bien acheter.

Hello,

Les nouvelles références Miyuki sont sorties ce mois-ci. J’ai eu la chance de les recevoir pour mon anniversaire ( en retard et pour le coup c’est tant mieux), et j’ai donc tâché de les classer pour trier les pépites et les couleurs qui ne sont pas vraiment des nouveautés.

Attention, je travaille à partir de mes stocks, et il y a forcément des couleurs que je n’ai pas. Des doublons ont pu m’échapper.

Je n’ai pas mis de liens traqués sur cet article, parce qu’il ne représente pas un travail de sélection. J’ai la chance d’avoir toutes les nouvelles couleurs, et le but de cet article est de vous aider à faire des sélections. Ce serait trop facile de faire de l’argent sur un article comme celui-ci, qui n’a rien de personnel, comme les camaïeux ou les sélections couleurs par exemple, qui me sont propres et seraient différentes ailleurs.

Pour faire simple, il y a beaucoup de belles surprises, et une déception.

Voici ce que j’ai trouvé.

   Les vraies nouveautés qu’on attendait.

1- Mon coup de cœur absolu: le vert amande.

C’est le vert qu’on a vu un peu partout cet hiver et ce printemps, notamment sur le gilet Camaïeu style des Petits Hauts que j’ai râté 😀

vert amande.jpg

amande.PNG

vert amande sur fond.jpg

Cette photo a été prise sur cette combi

camaieu 2.PNG

camaieu

Ça se voit que j’en suis dingue? Je suis comme un chat devant de la menthe (ou mes chaussures pour ceux qui suivent mon Insta…)

2- Le bleu canard.

On l’a voulu, il est là, alléluia! Et il est splendide.

vert canard.jpg

vert.PNG

 

3- Un vrai taupe (à ne pas confondre avec une vraie taupe)

taupe.jpg

taupe m.PNG

J’ai l’impression qu’au soleil il tire légèrement vers le kaki, et vous qu’en pensez-vous?

 

4- Un violet couleur raisin

C’est une nuance de violet qui manquait.

violet.jpg

violet raisin.PNG

 

5- Un vrai prune opaque brillant.

Il existait déjà en version mate et glazed (DB 2295), mais n’existait pas en opaque brillant. C’est chose faite. La version glazed tire davantage sur le violet.

prune m.jpg

prune.jpg

prune de près.PNG

 

6- Le gris charbon

J’en ai parlé hier, le DB 2368 est une vraie nouveauté: c’est un gris très foncé (d’où son nom « charbon »), qui manquait pour faire le lien entre le gris et le noir.

20190621_115840

charcoal.PNG

 

   Les couleurs qui n’existaient pas en version opaque brillante.

Il y a bien sûr le prune au dessus, mais la version 2352 est une vraie nouveauté dans le sens où cette teinte particulière n’existait dans aucune finition.

Pour les couleurs ci-dessous, la teinte existe déjà mais pas en finition opaque brillante.

terra.jpg

Alors ce marron, je l’attendais avec impatience parce qu’il manquait vraiment. Miyuki a fabriqué pas mal de références tournant autour de cette couleur, en Glazed ou en mat, (sur la photo, la référence DB 794) mais n’avait jamais sorti de version opaque brillante. Elle manquait pour faire le lien entre les marron rouge, et la version plus claire opaque persimmon (2274).

J’ai hâte de le tester!

terracotta.PNG

moth.jpg

Ces deux références sont de la même teinte, mais la version de droite, DB 2301, est glazed, mate, et AB. La version 2364 est la version opaque brillante.

 

   Les doublons

Il y en a, mais il y en a peu. Malheureusement, cela concerne un des roses que j’attendais avec impatience. Il n’y a pas de fuchsia dans les nouveautés.

pansy.jpg

Sur ces deux références mises côte à côte, à gauche le opaque pansy duracoat (2118), que Lili Azalée m’a fait découvrir pour le défi hiver, et à droite le Cherry Blossom (2353).

Franchement, je ne vois aucune différence. Si sur d’autres références il y a des nuances de ton, là vraiment je n’en vois pas. Le Cherry Blossom est légèrement plus brillant peut être.

2118.PNG

2363.PNG

pêche.jpg

Le 2351 est très similaire au 1492. Il y a une légère nuance de ton, le 2351 étant légèrement plus foncé que le 1492, mais pas suffisamment pour faire un joli camaïeu vers le 2111, qui est dans la même teinte, mais bien plus foncé. Le 1492 est légèrement plus rosé. Les deux références étant opaques brillantes, autant choisir entre les deux celle qui vous tente le plus.

rouge.jpg

Le nouveau rouge 2354 est splendide: le nom et la couleur me font penser à un vernis à ongles de luxe. Ce sera pour moi le rouge vernis à ongles.

Il est très très proche en teinte et en nuance du opaque jujube 2119 (à droite sur la photo). Il est légèrement plus clair et plus rouge que le 2119 (le 2119 tirant légèrement sur le marron)

A voir en testant s’ils se confondent ou s’ils créent une nuance subtile qui pourrait faire un joli camaïeu. Il ressemble également au DB 654, mais il est plus rouge. En tout cas je ne regrette pas de l’avoir acheté, il est splendide.

Ci-dessous, je vous laisse les découvrir:

654.PNG

2119.PNG

2354.PNG

bleuet.jpg

Le 2359 n’est pas non plus d’une grande nouveauté dans la teinte, mais sa couleur est plus profonde que son équivalent 661. S’il fallait choisir entre les deux, je choisirais le 2359 sans hésiter. C’est la version opaque brillante que j’attendais dans cette couleur.

C’est un bleu violet que j’associe aux bleuets (comme sur cette sélection de couleurs, où je vais donc remplacer le 661 par le 2359).

doublons.jpg

Pour résumer sur cette partie: mes seuls regrets sont le 2351 (j’aurais aimé un corail plus foncé), et surtout le 2353, qui existe déjà sous un autre nom.

Le 2354, même s’il est très proche du jujube, est absolument magnifique, et le 2359 représente une belle amélioration par rapport à son équivalent Dyed.

   Les couleurs que je n’arrive pas à classer.

Je ne possède pas beaucoup de références dans ces tons, et j’ai du mal à les classer.

Le rose DB 2361 ne ressemble à aucune couleur que j’ai dans mes boites: il est à mi chemin entre les rose pâle, et les rose mauve. Je pense que je ferai un article consacré à ces couleurs, le 2361 me semble être le chainon manquant entre plusieurs nuances de rose, mais je n’en suis pas encore sûre.

Les DB 2362 et 2363 sont des kaki clairs, très proches en teinte et en ton. Je n’ai pas de couleurs équivalentes dans mes boites. Ils ne ressemblent ni aux vert fennel (vert argile) qui se rapprochent du kaki, ni aux beiges que j’ai dans mes boites.

quatre couleurs.jpg

Je vous renvoie à mon article sur les gris d’hier pour les deux dernières références.

Pour conclure, je suis très contente des nouveautés Miyuki. Il y a peu de doublons pour beaucoup de réelles nouveautés, attendues depuis longtemps.

En espérant que cet article vous aide à vous décider,

Belle journée!