Retour d’expérience sur la rigidification des tissages.

Bonjour,

Aujourd’hui un article que je vais diviser en deux, sur la rigidification des tissages.

Comme vous le savez, une fois que vous avez terminé votre tissage, celui reste souple. Vous devez le rigidifier, si vous souhaitez le porter en broche, en collier, ou le monter en porte-clé par exemple.

Je vais commencer par faire un petit tour d’horizon des différentes méthodes de rigidification que j’ai pu utiliser, et vous montrer leur évolution dans le temps. Vous allez voir, certaines de mes broches ont mal vieilli.

 

1- La rigidification avec de la colle Hasulith:

C’est la première méthode que j’ai utilisée, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est décevante et que le tissage vieillit mal.

La broche ci-dessous a été rigidifiée avec de la colle Hasulith:

20200510_123753

20200510_123811

En séchant, le vernis s’est rétracté, courbant le tissage. Les perles sont rigides, et la moindre manipulation pour redresser le tissage le casse.

J’ai été obligée de jeter la plupart des broches rigidifiées de cette manière.

La colle Hasulith est donc à éviter si vous voulez que vos broches durent dans le temps.

 

2- La rigidification avec le vernis Décopatch.

C’est la solution conseillée par Etoiles Pistache. Je l’ai utilisée et conseillée ici pendant longtemps.

Je la trouve toujours efficace mais elle demande de la rigueur et les résultats sont aléatoires.

Premier problème: l’application.

Un des inconvénients est que le fournisseur a cessé de fabriquer la version hypoallergénique, et je trouve que le vernis colle standard est légèrement plus liquide.

L’application du vernis est assez exigeante: vous devez en mettre une très petite quantité à la première application. Si vous en mettez un peu trop, le liquide traverse votre tissage et les perles de devant se trouvent elles aussi couvertes de produit.

Il faut également utiliser un pinceau spécifique, qui même bien rincé, se rigidifie rapidement. Vous devrez donc changer de pinceau régulièrement.

Une fois la première couche appliquée, vous devez en remettre une deuxième au bout d’un quart d’heure environ.

Ensuite, je vous conseille fortement de laisser votre tissage sécher sous un dictionnaire pendant au moins 12 heures si vous voulez être sûr du résultat.

Il vous faut donc du temps, de la patience, et le bon matériel.

Deuxième problème: le vieillissement du vernis.

Globalement, mes tissages vieillissent mieux quand ils sont enduits de Décopatch que quand ils sont enduits de colle Hasulith.

Par contre, certaines zones étroites ont tendance à se ramollir, comme sur la broche ci dessous.

 La zone au niveau de la queue a tendance à bouger. C’est gênant quand je le porte sur un gilet ou une veste, avec le mouvement de mes bras, il se retrouve plié en deux.

20200510_141123

20200510_123906

C’est encore plus flagrant et gênant sur certains modèles comme les fleurs, dont les tiges sont fines.

J’ai trouvé une solution peu élégante mais plutôt efficace: je mets une pointe de colle Hasulith à l’endroit où le tissage plie.

Comme la zone est déjà vernie, le tissage ne gondole pas comme quand vous placez la colle directement sur le tissage.

Voici un exemple ci-dessous avec la feuille de mon abricot que j’ai dû renforcer.

20200510_12394120200510_123948

 

3- La rigidification avec du tissu.

C’est une méthode que j’ai employée au début, et que j’ai un peu laissée tomber parce que je la trouvais fastidieuse.

En regardant dans mon tiroir pour vérifier l’état de mes broches, je me suis rendue compte que le tissage rigidifié avec du tissu avait plutôt bien vieilli.

A l’époque, j’ai voulu laisser dépasser un peu de tissu doré pour faire comme un encadrement.

20200510_123739

20200510_123747

J’ai fixé le tissu au tissage avec de la colle Hasulith. Je vous ferai un tutoriel dans l’article suivant pour vous montrer comment j’ai fait.

La broche s’est très légèrement courbée (sans doute l’effet Hasulith), je vais tester en vernissant le tissage avant de le coller au tissu, comme le conseille Le bazar de Minipouce.

 

4- Les méthodes que je n’ai pas encore essayées.

Le simili cuir: Lili Azalée a consacré un passage de notre prochain livre à ce sujet, je testerai.

D’autres vernis: Alexia de Générations Perles recommande le diamond glaze. J’ai également vu passer une référence au vernis colle de la marque Cléopâtre.

La résine: Nineykow et BeadCrumbsHawai s’en servent, Nineykow utilise de la résine UV.

Ça fait longtemps que je veux essayer, je n’ai pas encore osé.

La feutrine: Kaamille14 s’en sert pour rigidifier ses broches. J’ai essayé une fois, mais je trouve que la feutrine a tendance à se gorger de colle, je réessaierai, en en mettant moins.

Bilan des courses:

  • Évitez la colle Hasulith, sauf pour quelques zones spécifiques de vos tissages.
  • Pour vos broches: utilisez du tissu ou de la feutrine pour les rigidifier, et éviter que les parties fines (queues des oiseaux, tiges des fleurs) ne plient quand vous bougez les bras.
  • Pour les boucles d’oreilles et les pendentifs, conservez le vernis Décopatch en fine couche: avec la pesanteur, les tissages se déforment moins que quand vous les utilisez comme broches.
  • A tester: pour les portes-clés, marques pages, bijoux  de sac: la résine.

Voilà, j’espère que cet article vous aura été utile.

Ci-dessous, les liens pour retrouver les diagrammes des tissages s’ils vous intéressent:

Bonne journée!

20200510_123716

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes couleurs fétiches en ce moment

Bonsoir,

Ces derniers temps, j’ai eu un peu de mal à me replonger dans les perles.

L’approche de l’été et du départ à la mer m’a redonné des envies, et je vous propose ce soir une sélection de couleurs dont j’ai du mal à me passer en ce moment 🙂

Pour l’été, j’ai choisi le bleu navy, deux rouges, un vermillon et le rouge foncé, le blanc mat, et quatre couleurs du crème au saumon, et enfin mon marron fétiche, le sienna ( DB 2143, DB 723, DB 159, DB 1832, DB 207, DB 2113, DB 351, DB 353, DB 2109  )

Je vous mets ci-dessous mes deux derniers tissages, avec ces couleurs.

Les diagrammes seront à retrouver sur mes groupes privés 🙂

PSX_20190607_171531.jpg

IMG_20190604_145255_305.jpg

navy.PNG

rouge.PNG

vermillon.PNG

doré.PNG

rose.PNG

saumon.PNG

crème.PNG

white.png

marron.PNG

On m’a également demandé la référence des breloques: le coquillage, c’est ici, les cauris, , la palourde ici. Vous trouvez également des demi cauris, plus pratiques pour certains bijoux: ils sont . Enfin, pour le pendentif doré, vous le retrouverez ici.

Voilà,

Bonne soirée 🙂