Les défis créatifs: dans quel but les organiser, ou pourquoi il est nécessaire de mettre les choses au clair.

Bonsoir à tous et à toutes,

Ce soir un article un peu « réactif » mais qui me semble nécessaire. Il peut vous sembler un peu long mais j’éprouve le besoin de faire le point sur les défis et ce qu’ils représentent pour moi.

Depuis février 2017, j’ai relancé les défis créatifs dans le milieu des perles (je dis bien relancé, et pas lancé).

Il convient de rappeler que ces défis créatifs existent depuis le lancement des réseaux sociaux, et que je n’ai bien sûr rien inventé, comme les autres avant moi.

Cet article contient trois parties: les défis que j’ai organisés, de quelle façon j’ai été accueillie en débutant moi-même sur un défi, et enfin pourquoi j’ai relancé ces défis.

1– Le premier défi a été organisé sur un coup de tête, suite à une visite au zoo. C’était le défi Dessinemoidesplumes.

dessinemoidesplumes.PNG

Ce défi a donné des résultats au delà de mes espérances: il y a eu de nombreuses participations, avec de vraies merveilles.

A l’époque, j’avais été tellement épatée par les participations, que j’ai récompensé les trois gagnantes tirées au sort par trois bons d’achats de 10 euros chez Perles and Co, de ma poche, et j’avais réussi à obtenir un bon d’achat chez Perles and Co que j’ai offert en message privé à toutes les gagnantes.

plumes 1.PNG

plumes 3.PNG

Dans la foulée m’est venue l’idée d’impliquer davantage Perles and Co, et je leur ai alors proposé un partenariat, qu’ils ont accepté. J’ai embrigadé ma copine Lili Azalée et nous avons choisi le thème de la mer. Ce défi a été une réussite, encore plus que le précédent.

A chaque fois, j’ai essayé de poster toutes les créations sur le blog, en mettant le lien intégré dans chaque photo pour renvoyer vers le compte concerné et en rajoutant le nom de la personne sur la photo, afin que cela reste traçable en passant sur Pinterest (ça représente des heures de boulot)

dessinemoilamer.PNG

Karen de Mon Petit Bazar m’a alors proposé d’organiser un autre défi sur le thème tropical, ce que j’ai accepté.

dontbeadalone.PNG

A la fin de ce défi, Teaforyoubijoux et Petit Bout de Chou HK ont lancé un défi similaire, avec le même partenariat et une affiche identique. J’avoue qu’à l’époque j’ai vu rouge et que je ne me suis pas privée de contacter Teaforyou en privé. En l’occurrence, je me moquais bien qu’on reprenne les défis, mais étant donné que j’avais créé moi même le format de l’affiche et le partenariat avec Perles and Co, j’aurais apprécié qu’on me prévienne avant de récupérer la formule. Elise et Estelle ne seront pas surprises de lire ces lignes puisqu’à l’époque je leur avais dit la même chose.

Un peu fatiguée de cette course au défi, j’ai alors fait une pause. J’ai décidé de relancer les défis suite à une commande, puis en tombant en admiration devant cette création de Maellinet:

pinupmiyuki.PNG

maellinet2.png

Je lui ai alors proposé un défi sur le thème de la mode, ce qu’elle a accepté. Nous avons été rejointe par Lollipuce, et l’objectif était de proposer des créations mixant plusieurs matières.

dessinonslamode.PNG

Il y a eu également le défi licorne et le défi flamant rose, pour montrer qu’on peut dessiner des dizaines de fois sur le même sujet sans que les créations se ressemblent. Ces défis ont été initialement lancés sur mon groupe Facebook afin d’aider les filles à se lancer.

Et enfin, le dernier en date, sur une idée d’Aurélie, suite à une proposition de Perles and Co au CSF en novembre 2017:

déi miyukicouleursduprintemps.PNG

Vous pouvez consulter les différentes participations aux défis dans la rubrique qui leur est consacrée sur ce blog.

Pourquoi ce long résumé? Et pourquoi relancer les défis?

2– Tout d’abord parce que j’ai moi-même débuté sur un défi créatif. A l’époque, je ne savais rien d’Instagram, et j’ai créé mon compte spécialement pour y participer. Je ne connaissais presque aucune créatrice et je les ai découvertes peu à peu via leurs commentaires sous mes photos.

A l’époque, j’ai proposé trois participations: une sucette, un mojito et une fraise ouverte.

J’ai été assez déçue que je ne recevais aucun commentaire de l’organisatrice. Pire encore, quand les participations ont été publiées sur son compte, il n’y en a qu’une des miennes qui a été montrée, et pire encore, sans mon nom. Sur la photo, il y avait le nom de toutes les participantes qui étaient republiées, sauf le mien. Cela m’a déçue mais j’ai continué mes propres dessins.

Un peu moins de deux mois après la création de mon compte, j’ai reçu ceci de la personne en question (que vous aurez bien sûr reconnue en cherchant un peu): vous n’avez qu’une partie d’une message car depuis cette personne m’a bloquée (et non l’inverse, comme elle a pu le dire).

m.png

Ma réponse, vous l’avez en partie, mais en substance, vous en comprenez le contenu.

J’ai été profondément choquée à l’époque par la condescendance et le mépris profond du message, surtout d’une personne qui avait l’air si bienveillante en apparence. Je l’avais citée systématiquement, contactée pour la citer sur mon blog, sans aucun retour. Bref, je suis tombée de haut, d’autant plus que mes créations à l’époque où elle m’a contactée, c’était ça:

Les tissages qui semblaient poser problème étaient ceux-ci:

Pour le citron, j’avais cité l’inspiration, mais j’ai commis l’impair de mettre le diagramme en ligne gratuitement en écrivant Tous droits réservés Coeur Citron (c’est sûr, je me suis énervée sur certaines pour moins que ça, et ce n’est pas de l’ironie). Pour le mojito, j’avoue que je n’ai toujours pas compris.

Mais ce qui m’a choquée, c’est l’insinuation dans les propos, comme si j’étais incapable de créer quoi que ce soit sans copier. Or j’avais quand même passé quelques heures à dessiner le lion, les femmes au chapeau, et même la Louboutin, sans parler de la libellule,  et ça toute seule comme une grande, et je ne voyais pas bien en quoi nos comptes se ressemblaient (enfin surtout, en quoi mon compte ressemblait au sien).

Bref, vous n’en serez pas étonnés, je l’ai envoyée bouler, ce qu’elle n’a pas apprécié, et elle m’a bloquée. J’ai continué mon petit bonhomme de chemin, et j’ai été fort occupée à me bagarrer contre les gros comptes à copie qui ont commencé à me piller, comme ils le faisaient avec les autres créatrices.

Ce n’est que quelques mois plus tard, en me liant avec d’autres créatrices, que j’ai découvert que je n’étais pas la seule à avoir reçu ce genre de message: quelques créatrices arrivées en même temps que moi ou un peu avant ont également reçu des messages du même type, voire même plus crus: « manque à gagner », « il n’y a pas de la place pour tout le monde », et j’en passe.

C’est alors que j’ai relancé les défis créatifs.

3-  Pour quelle raison? Pour leur rendre leur but initial, c’est à dire encourager les gens à se lancer et créer une émulation entre créatrices. Vous allez peut-être penser que je veux avoir l’air chevaleresque, mais c’est la vérité.

Les défis n’ont de sens que s’ils aident à construire une communauté. Ils ne sont pas là pour réunir tout le monde autour d’un unique égo boursoufflé, à l’image du dernier défi qui vient d’être lancé.

Contrairement à ce qui a pu être insinué, je n’organise pas les défis pour me mettre au centre de l’attention: je n’en ai rien à faire d’être la chef de la tribu ou la reine des perles. Je dirais même que je m’en fous royalement. J’ai à chaque fois demandé à d’autres créatrices de m’accompagner, non pour me servir de faire valoir, ou pour leur refiler tout le travail, mais pour faire profiter tout le monde de la publicité générée par ce type de défi.

Ce qui me motive, comme quand je faisais de la musique, c’est de faire partie d’un tout, et de faire du bien autant qu’on m’en fait. Je ne suis pas une sainte, car moi aussi j’en tire quelque chose: le sentiment d’être utile. Je ne carbure qu’à ça (non je ne travaille pas à la Caisse d’Épargne).

Ce blog est au service de toutes les créatrices de ce milieu, qui j’espère se sentent mises en valeur et aidées.

Je continuerai à promouvoir et à encourager toutes les filles qui souhaitent se lancer. Elles sont les bienvenues sur mon groupe Facebook, où j’ai déjà partagé un grand nombre de mes astuces, dans le but d’aider et d’encourager les autres. J’espère qu’elles se sentent mieux accueillies que je ne l’ai été. Je partagerai également sur mon compte Instagram mes coups de cœur, et je poursuivrai l’annuaire des créatrices.

Pour le prochain défi, je transmettrai mes contacts et mes astuces à trois créatrices, dont deux nouvelles, afin qu’elles puissent à leur tour faire vivre cette communauté.

Quant aux accusations délirantes de copie me concernant, je n’y ai pas répondu jusqu’à présent, et je n’y répondrai pas: il me semble qu’il faut arrêter de vous prendre pour des imbéciles et vous laisser juger par vous-mêmes.

Pour ma part, je m’attends à une énième crise d’hystérie et à des représailles, voire de calomnies, mais cela m’est égal. J’en ai assez de cette ambiance mesquine et de ces insinuations frelatées (oui j’aime ce mot, il y l’odeur avec). J’ai dit ce que j’avais à dire parce que cela fait deux ans que cela me pèse, et cette ambiance de cours de récré me fatigue. Je vais simplement laisser les enfants barboter dans leur mare maintenant que l’abcès est vidé.

Je continuerai ma route tranquillement, en continuant à me faire plaisir, en abordant les thèmes qui me plaisent comme j’en ai envie, et en continuant à m’émerveiller sur vos créations, qui je l’espère seront de plus en plus nombreuses.

Merci également à Karen de Mon Petit Bazar, Clapiottes et Loupiottes, Etoiles Pistache, les « pionnières » qui m’ont elles bien accueillies à l’époque. Leur bienveillance m’ont aidée à continuer.

J’aurais bien conclu cet article par un « alors merde et puis c’est tout », mais ce ne serait pas sympa pour les gens qui me lisent.

Je conclurai plutôt par un: bonne soirée, et toujours à votre service.

Emilie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flower power!

Bonsoir,

Voici quelques-unes de mes fleurs, pour vous souhaiter une belle fin de journée.

Elles ont été retouchées via Instagram pour être plus claires, mais j’ai utilisé les réglages de manière à ce que les couleurs correspondent au résultat réel.

Bonne soirée 🙂

tulipe violette.PNG

coquelicot.PNG

orchidée.PNG

tulipes.PNG

 

 

Bijouxtiy, ou la Mylène Farmer des perles.

Bonjour,

Je poursuis aujourd’hui mon annuaire des créatrices, avec celle que je surnomme la « Mylène Farmer » des perles, car elle est assez mystérieuse: Bijouxtiy.

C’est une créatrice qui a fait un chemin assez fulgurant et qui fait partie, je trouve, des plus talentueuses du circuit à l’heure actuelle, tout en restant un mystère.

Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’elle s’appelle Tiphaine, mais je ne lui ai pas posé plus de questions, parce que son mystère, c’est une partie de son charme 😉 (ça et ses animaux cinglés 😀 )

J’ai classé en commençant par la toute dernière création publiée: régalez-vous!

69.PNG

68

67.PNG

66.PNG

65.PNG

64.PNG

63.PNG

62.PNG

61.PNG

60.PNG

54.PNG

59.PNG

58.PNG

57.PNG

53 bis.PNG

53.PNG

52.PNG

51 bis.PNG

51.PNG

50.PNG

49.PNG

48.PNG

47 bis.PNG

47

46.PNG

45.PNG

44.PNG

43.PNG

42.PNG

41.PNG

40.PNG

39.PNG

38.PNG

36.PNG

35.PNG

34.PNG

33.PNG

32.PNG

31.PNG

30.PNG

29.PNG

28.PNG

27.PNG

26.PNG

25.PNG

24.PNG

23.PNG

22 .PNG

21.PNG

20.PNG

19.PNG

18.PNG

17.PNG

16.PNG

15.PNG

14.PNG

13.PNG

12.PNG

11.PNG

10.PNG

9.PNG

8.PNG

7.PNG

6.PNG

5.PNG

4.PNG

3.PNG

2.PNG

1.PNG

 

 

Kokeshi reloaded

Bonsoir,

Je me suis lancée récemment dans un « relooking » des princesses kokeshis, dessinées il y a plus d’un an.

J’ai commencé par Cendrillon et Jasmine, les plus anciennes.

Voici les nouvelles versions, et les anciennes en dessous. J’espère qu’elles vous plaisent!

Bonne soirée 🙂

cendrillon.PNG

Jasmine.PNG

cendrillon 2.PNG

jasmine 2.PNG

 

Les couleurs gourmandes en Miyuki.

Rebonsoir,

Depuis quelques temps, j’ai une idée qui me trotte dans la tête, et elle a été réactivée par une conversation avec Manon, sur le groupe Facebook Perles Miyuki.

Certaines couleurs de Miyuki évoquent très clairement par leur texture ou leur couleur, ou les deux, des produits que nous connaissons (aliment, produits beauté…).

En voici quelques unes:

LE DB 2106 ou bonbon Batna:

 

Le DB 778 ou chair de pastèque:

 

 

 

Le DB 162 ou cerise juteuse:

Le DB 2123 ou argile verte:

 

Le DB 2103 ou orange de Floride:

 

Le DB 727 ou rouge Louboutin:

Voilà pour ce soir, il y en aura d’autres rapidement 🙂

Bonne soirée!

 

Made in China

Bonjour,

Il me semble important d’aborder le sujet du Made in China aujourd’hui.

Les miyuki sont à la mode, les grosses entreprises et éditions l’ont bien compris.

Récemment, plusieurs de mes camarades créatrices sont tombées sur des kits brickstitch vendus par des éditions assez connues, avec leurs modèles protégés, mais sans leur autorisation.

Il y a quelques mois, Karen de Mon Petit Bazar est également tombée sur la production en série de certains de ses motifs protégés, vendus par une chaine dans un grand nombre de magasins. Le grossiste a admis se fournir en Chine. Les produits ont depuis été retirés (normalement).

les cleias.PNG

Tous ces tissages sont vendus à des prix défiant toute concurrence: 14 euros le bracelet, 8 euros la broche fraise, 3 euros le bracelet renard…

Évidemment, on peut légitimement se demander comment ces entreprises et boutiques peuvent proposer des prix aussi bas, étant donné que la matière première est chère, et que le tissage est long (donc main d’œuvre chère).

La réponse est simple: made in China. Vous trouverez des tissages produits par centaine voire par milliers (la plume de Lili Azalée, en 20 000 exemplaires).

Premier problème: les artisans locaux peuvent se rhabiller face à la production de masse, ils n’auront aucune chance, les prix sont trop bas.

Voici quelques exemples:

chats.PNG

chats 2.PNG

oiseau.PNG

oiseau 2.PNG

Pas très sympa de casser les prix comme ça. Les créatrices en France, ça ne manque pas, et on aurait pu attendre d’une entreprise qui fait d’aussi beaux bijoux qu’elle fasse appel à elles (et non je ne parle pas de moi, car je ne réalise pas ce genre de petits tissages).

Deuxième problème, plus grave celui ci: la plupart des motifs vendus sur Ali Express sont des motifs protégés. Ali Express vend de la contrefaçon.

Quelques exemples:

fraise.PNG

cécile.PNG

ali express 2.PNG

cerises.PNG

plume.PNG

page 31.PNG

Pour certains de ces modèles, ils ont été publiés soit dans une revue, soit dans un livre, et sont donc protégés par les services juridiques des éditions concernées.

Le problème, c’est que les entreprises achètent en masse les produits Ali Express et les revendent, sans même savoir que ces produits sont de la contrefaçon. Elles sont obligées ensuite de passer un accord avec la créatrice originale, quand elle tombe sur son produit mis en vente sans son autorisation.

J’espère sincèrement, pour le bien de tous, que ces entreprises cesseront d’acheter en Chine et privilégieront la qualité et l’éthique, plutôt que la vente à tout prix (on peut toujours rêver).

Je vous souhaite une bonne fin de journée.

 

 

 

Les références couleurs qui font doublon.

Bonjour à tous et à toutes,

Récemment j’ai fait le tri de mes références couleurs, que j’ai voulu classer par teintes, en faisant des camaïeux de couleurs.

Ce tri a mis en lumière le fait que certaines références font doublon, car elles ont une couleur strictement identique, et seule la finition change.

Je les achetées pour la plupart dans le but de faire des camaïeux. Or, la différence est tellement subtile que vous ne la verrez pas sur votre tissage. Il est donc inutile de posséder toutes ces finitions, et je souhaite vous éviter de dépenser de l’argent pour rien.

Aujourd’hui je commence par la couleur jaune canari. Je vous mets les différentes références de cette couleur ci dessous: le 1572 est AB opaque brillant (reflets arc en ciel), le 1562 est opaque brillant luster (il brille plus qu’un brillant standard, mais sans reflets irisés), le DB 1582 (mat opaque), le DB 1132 (opaque brillant), et le DB 1592 (mat opaque AB, reflets arc en ciel).

canary AB.PNGcanary luster.PNGmat opaque canary.PNGcanary brillant.PNGcanary glazed.PNG

Voici les références qui font doublon: le 1132 et le 1582, contrairement à ce que laisse croire la photo, sont d’une teinte absolument identique, le 1132 est légèrement brillant, mais sur un tissage, on ne fera aucune distinction entre les deux.

Les 1572, et 1562 sont eux aussi très semblables: à vous de choisir la finition que vous préférez, luster ou AB, mais là encore, il est inutile de posséder les deux finitions. Le 1592 est de la même teinte, mais comme il est mat, il est plus clair que les deux précédents.

Il vous faut néanmoins un jaune canari, c’est une des couleurs de base à avoir. Voici les références que je vous conseille d’avoir: en priorité, le 1132 (opaque brillant), puis le 1592, légèrement plus clair et mat AB: côte à côte, ces deux références se distinguent tout de même.

Pour les autres références, c’est une question de goût sur les types de finition. A vous de voir ce que vous préférez, et si vous en avez réellement besoin.

Enfin, voici des propositions de camaïeux à partir du jaune canari.

Le premier, dans des couleurs vives (de gauche à droite, du plus clair au plus foncé): DB 1592, DB 1132, DB 2103, DB 2104.

C’est le camaïeu que j’ai utilisé pour le cacatoès et pour le poisson:

cacatoès

discus orange

Voici une autre possibilité de camaïeu, vers des tons moins vifs: DB 1592, DB 1132, DB 2285.

Voilà, j’espère que cet article vous aura été utile!

Bon après-midi!