Camaïeu cranberry/ rosé

Bonjour,

En ce moment, je vous prépare quelques surprises pour le CSF (j’espère que je rencontrerai certains d’entre vous, comme l’année dernière), et c’est l’occasion de vous présenter un nouveau camaïeu, allant du cranberry à un rosé cuivré.

Je vous propose par la même occasion une astuce toute bête pour vérifier si vos camaïeux fonctionnent: enfilez vos perles une par une sur un fil et regardez le résultat.

Bien souvent, des camaïeux qui semblent fonctionner quand on met les boites côte à côte se révèlent finalement décevants.

En cas de doute, mettez-les en « situation réelle » sur un fil, le résultat s’approchera bien mieux de la réalité.

20181107_155710.jpg

N’oubliez pas non plus que pour réaliser un joli camaïeu, il est préférable d’utiliser des perles ayant la même finition: brillantes avec brillantes, mates avec mates.

Pour le camaïeu ci-dessous, j’ai inséré une référence mate au milieu des références brillantes, en vérifiant bien que la perle ne jurait pas avec les autres.

Pardon pour les photos, mais il n’y a pas de lumière ces jours-ci…

20181107_144630.jpg

Les références sont classées du plus foncé à gauche au plus clair à droite: DB 0924, DB 2119, DB 0378, DB 2275, DB 2173, DB 2178, DB 2172.

DB 924.PNGDB 2119.PNGDB 378.PNGDB 2275.PNGDB 2173DB 2178.PNGDB 2172.PNG

Vous pouvez remplacer par le DB 0924 par le DB 2120 (marron rouge), il se marie parfaitement avec les références foncées suivantes.

DB 2120.PNG

Voici quelques exemples d’utilisation (je ne les ai pas encore utilisés tous dans un même tissage, j’ai fractionné le camaïeu en deux.

Ci dessous, le renard avec le camaïeu DB 2173, 2178, 2172.

renard.PNG

Et ci-dessous le mandrill avec la jonction entre 2120 et 2119.

mandrill.PNG

Je n’ai plus qu’à vous concocter un diagramme avec l’ensemble des couleurs… Ça tombe bien c’est l’automne!

cranberry.PNG

Bonne soirée!

 

 

 

La princesse d’Halloween

Bonsoir,

Hier j’ai dessiné à l’occasion d’Halloween une Cendrillon version Sugar Skull.

Ce sont les design originaux d’Ellador qui m’ont inspirée.

J’espère qu’elle vous plait, je suis en train de dessiner Blanche Neige.

Le diagramme sera disponible gratuitement par mail.

Bonne soirée!

cendrillon sugar.PNG

Modifier une couleur dans BeadTool4

Bonsoir,

Un tutoriel très rapide ce soir.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais certaines couleurs de la palette de BeadTool ne ressemblent pas vraiment à la couleur originale.

Voici comment modifier la couleur des perles dans BeadTool.

Cliquez sur Affichage.

tuto 1.PNG

Cliquez sur Palette.

tuto 2.PNG

Cliquez sur Calibrate.

 

tuto 3.PNG

Choisissez la couleur qui vous intéresse et déplacez le curseur: vers la gauche pour foncer la couleur, vers la droite pour l’éclaircir.

Voilà,

Bonne soirée 🙂

Quelles finitions de Miyuki utiliser quand on débute?

Bonjour,

L’article d’aujourd’hui s’adresse à ceux et celles qui débutent dans le tissage, ou qui ont des difficultés à tisser, l’objectif étant bien sûr de leur faciliter la vie.

Il existe plus de 2000 références de Miyuki, et ces références se classent par finitions: certaines sont mates, d’autres transparentes, il y a des métallisées, des irisées, des semi-opaques…

Vous pouvez également consulter un de mes anciens articles ici pour davantage d’informations sur les finitions.

Ce qu’il est important de savoir, c’est que leur finition les rend plus ou moins faciles à tisser.

Voici donc les finitions à privilégier quand vous débutez, et celles à éviter.

1- Les perles les plus faciles à tisser.

Les perles les plus faciles à tisser sont tout d’abord les perles métalliques (Duracoat ou non) parce que ce sont les plus lourdes. Elles glissent plus facilement sur le fil, et sont faciles à aligner.

Les perles opaques brillantes finition Duracoat sont tout aussi faciles à enfiler (les perles opaques brillantes non Duracoat sont un peu plus légères et moins faciles à manipuler).

Duracoat signifie qu’elles ont bénéficié d’un traitement spécial et leur couleur tiendra mieux sur le temps. Elles sont également légèrement plus lourdes et mieux calibrées  que les perles standard. Tout comme les métalliques, elles sont plus faciles à faire glisser et à aligner.

Voici un exemple de perle opaque brillante Duracoat:

opaque.PNG

Sur le site de Perles and Co, vous trouverez un onglet spécialement réservé aux Miyuki Duracoat:

duracoat.PNG

Enfin, les perles Silver Lined (alabaster ou non) sont elles aussi à privilégier: le centre de la perle est métallique, et elles sont également plus lourdes, donc plus faciles à enfiler. Elles peuvent être Duracoat ou non, dans les deux cas elles restent faciles à utiliser.

Voici un exemple de Silver Lined:

silver lined.PNG

En résumé, quand vous débutez, utilisez:

– des perles métalliques (Duracoat ou non)

– des perles opaques brillantes Duracoat.

– des perles silver lined (Duracoat ou non)

Les perles opaques brillantes standard, comme les transparentes brillantes, restent elles aussi faciles à utiliser, même si elles sont légèrement moins bien que celles citées au dessus.

2- Les perles à éviter quand on débute.

Les débutants doivent éviter les Silk Satin (beaucoup de tisseuses expérimentées refusent de s’en servir).

Ce sont des perles tranchantes, et très irrégulières: il n’est pas rare de trouver différentes largeurs dans un même paquet. Par ailleurs elles accrochent le fil et sont difficiles à enfiler. Enfin, elles se cassent facilement.

A éviter absolument quand on débute, c’est un coup à se dégoûter du tissage.

silk satin.PNG

Évitez également les mates opaques et les mates ou semi mates transparentes, ainsi que les glazed mates quand vous êtes débutant.

Les perles mates ont une consistance légèrement crayeuse qui rend le tissage un peu plus difficile: les perles s’alignent moins bien.

Elles sont par contre beaucoup moins difficiles à utiliser que les silk satin, et vous pourrez facilement vous en servir quand vous serez un peu plus expérimentés.

Voici des exemples ci-dessous, avec dans l’ordre une perle: mate opaque, semi mate transparente, mate glazed.

mate opaque.PNGsemi mate.PNGglazed.PNG

Voilà, j’espère que cet article vous sera utile,

Et bonne journée 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

Exporter la palette d’un diagramme sur BeadTool4.

Bonjour,

Aujourd’hui j’ai un peu travaillé sur BeadTool4, et j’ai trouvé des fonctions que je ne maîtrisais pas encore.

Il y a quelques temps, j’ai écrit un article sur l’exportation du diagramme via l’onglet Modèle (pour retrouver l’article, c’est par ici).

Le problème, c’est qu’il est impossible d’exporter la palette. Voici plusieurs techniques pour l’obtenir.

 

1- La capture d’écran.

Pour mes diagrammes, je fais une capture d’écran de la palette, et je la passe dans un logiciel grâce auquel je rajoute des lettres.

Le résultat est assez propre, et j’aime bien l’idée d’avoir les cases couleurs sur la fiche. Ci-dessous un exemple.

palette coq.PNG

En passant, une manip simple que j’ai mis un peu de temps à trouver, pour obtenir une palette large (d’habitude, le nom des perles est coupé).

A gauche de votre palette dans BeadTool4, vous avez une flèche:

palette 1

La flèche de plus près:

palette 2

Cliquez dessus, et votre palette s’agrandira.

palette 3.PNG

Vous n’avez plus qu’à faire votre capture d’écran. Il ne reste qu’un seul mot coupé que vous pouvez facilement effacer.

2- Exporter le fichier PDF.

Votre deuxième possibilité pour obtenir la palette est de passer par l’exportation du fichier PDF (c’est sous ce format que des créatrices comme Giusy Scrima ou Sarah’s Beading Obsession vendent leur diagrammes).

Pour exporter votre PDF:

– allez dans Fichier, et cliquez sur aperçu avant impression.

tuto pdf.PNG

– L’aperçu s’affiche, en voici un exemple: dans la colonne de droite, vous pouvez remarquer que le l’aperçu comporte 4 pages: la palette, le faon, et le pas à pas ligne par ligne sur deux pages.

tuto pdf.PNG

– Si cette présentation vous convient, vous n’avez plus qu’à cliquer sur l’onglet PDF en haut à gauche: une fois le PDF créé, vous pouvez l’enregistrer.

tuto pdf.PNG

– Si cette présentation ne vous convient pas, cliquez sur Layout. Une fenêtre apparaît.

tuto pdf.PNG

Plusieurs possibilités vous sont offertes: « Just the Bead Chart » (le diagramme seul), « Bead Chart and Legend » (le diagramme et la palette), « Full Printout » (le diagramme, la palette, et le pas à pas), « Just the Pattern » (le diagramme seul, joliment représenté), « Large Pattern », (pour permettre à vos gros diagrammes de tenir sur une seule feuille), « Extended Printout » (donne la taille du diagramme, le nombre de couleurs, change la position de la palette etc…), et ensuite toutes les options qui vous permettent de diviser votre diagramme en colonnes.

Sur la photo au-dessus, vous pouvez voir un grand rectangle violet: selon les options choisies, des rectangles violets et verts apparaissent: le violet correspond au diagramme, le rose à l’emplacement de la palette, le vert aux titres (sauf dans un cas où on a mis du vert pour la palette).

Cela vous permet d’avoir un aperçu de la mise en page.

Voilà, à vous d’aller bidouiller pour obtenir le résultat que vous souhaitez!

Le prochain article sera sur les options à choisir pour modifier le contenu de la palette dans l’aperçu avant impression, mais avant je vous laisse digérer 🙂

Bonne journée!

 

 

 

Tutoriel: tisser proprement les parties évidées d’un diagramme.

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd’hui je vous propose un diagramme qui me semble utile: comment tisser proprement un diagramme qui comporte des parties évidées.

Plusieurs exemples: toutes mes pin up (la zone de vide sous la poitrine), et bien entendu les bouées, les donuts, les vélos, etc…

mère Noël.PNG

bouée.PNG

J’en profite pour faire un tutoriel pas à pas sur la pin-up, afin de vous donner quelques astuces de tissage.

Voici le diagramme complet:

maman noel

1- Bien choisir sa première ligne de tissage.

La première étape importante sur un tissage irrégulier (asymétrique, avec des vides…) est de bien choisir sa ligne de départ.

Sur un tissage symétrique, c’est facile, il suffit de choisir la ligne du milieu.

Sur un tissage asymétrique, on vous conseillera de choisir la ligne la plus longue, pour vous éviter des augmentations inutiles.

Sur la pin-up, vous avez deux lignes qui peuvent être un bon point de départ, au niveau des jambes. En bleu ci-dessous, la ligne que j’ai choisie pour démarrer (la flèche indique le sens de tissage).

diagramme 1.png

Je n’ai pas choisi la ligne d’à côté (indiquée en bleu clair ci-dessous), car elle est à côté d’une zone vide.

diagramme 2.png

D’après mon expérience de tissage, il vaut mieux choisir comme ligne de départ une ligne qui sera tissée des deux côtés.

Votre première ligne est la colonne vertébrale de votre tissage. Si elle n’est tissée que d’un seul côté, votre tissage sera déséquilibré, parce qu’en tissant, vous exercez des pressions sur votre ligne centrale. En tissant des deux côtés de la ligne centrale, les pressions seront équilibrées, et votre tissage sera droit.

Ci-dessous, ma ligne centrale entourée par deux lignes bleu clair. Si la ligne centrale correspond à la colonne vertébrale, on peut dire que les lignes bleu clair forment les lombaires et muscles dorsaux qui maintiennent votre colonne droite (pardon pour l’approximation médicale, il est tôt :D)

Bref débrouillez-vous pour que votre ligne centrale soit entourée par deux lignes 😉

diagramme 3.png

2- Astuces pour simplifier le tissage.

Sur un tissage complexe comme celui-ci, on peut vite se perdre et se tromper de côté en tissant. Ça m’est déjà arrivé de me tromper et de tisser les fesses de ma pin up du mauvais côté (je n’ai pas de photos mais c’était laid).

Pour éviter de vous tromper, tissez un côté puis l’autre.

Sur la pin up, une fois que la première ligne et celle de droite sont faites, poursuivez vers la droite et tissez les fesses et la partie droite de la tête, dans cet ordre.

diagramme 4.png

diagramme 5.png

Pour le pompon du bonnet, il y a une façon simple d’arriver à un résultat régulier: une fois que vous avez fini votre ligne la plus à droite (celle qui se termine par deux perles blanches), passez votre aiguille en diagonale pour qu’elle ressorte dans la perle blanche en haut à droite du pompon.

DSC06864.JPG

Une fois que c’est fait, enfilez deux perles blanches, et fixez les (si vous avez du mal avec les diminutions invisibles, allez jeter un oeil ici )

DSC06865.JPG

Une fois vos perles fixées, passez votre fil de l’autre côté pour poursuivre votre tissage.

 

DSC06866.JPG

3- Tisser proprement une partie évidée.

Une fois que vous avez fini le pompon, poursuivez le tissage de la tête. Vous finissez par arriver à la ligne qui relie les deux parties du tissage (indiquée en bleu sur le diagramme).

diagramme 6.png

Pour réaliser cette ligne en obtenant un résultat propre, suivez les indications ci-dessous: tissez trois perles de la ligne, en faisant une augmentation simple. Tissez une perle blanche pour consolider votre augmentation.

La perle indiquée par une flèche est très importante: elle vous permettra de faire la jonction avec la partie du bas (elle sera indiquée en vert sur le prochain diagramme).

diagramme 7.png

 

Une fois que votre augmentation est faite, bloquez votre fil, ou faites-le descendre jusqu’au bas de la jambe (cela dépend de la longueur de votre fil).

Tissez la partie gauche de la jambe, et une partie du bras.

diagramme 8.png

 

Tissez ensuite la ligne qui doit rejoindre la partie du haut : en vert, la perle indiquée tout à l’heure par une flèche, en bleu, la dernière perle que vous venez de tisser.

diagramme 9.png

Il faut à présent relier la perle bleue à la perle verte. Pour cela, vous allez vous servir du point échelle. Ci dessous, votre fil ressort de la perle indiquée en bleu sur le diagramme.

DSC06873.JPG

Passez votre fil dans la perle indiquée en vert sur le diagramme, du haut vers le bas.

DSC06877.JPG

Repassez votre aiguille dans la perle indiquée en bleu sur le diagramme, du bas vers le haut.

DSC06878.JPG

Tirez bien sur votre fil, pour que les deux perles se collent l’une à l’autre, puis repassez votre aiguille dans la perle indiquée en vert sur le diagramme, en passant également par la perle rouge indiquée en dessous. Quand c’est fait, vous n’avez plus qu’à sortir votre fil par la perle blanche, et à terminer votre ligne tranquillement.

Vous pouvez ensuite tranquillement finir votre tissage.

DSC06880.JPG

maman noel.PNG

4- Conclusion.

Dans chaque diagramme comportant des parties évidées, vous devez:

– repérer la ligne qui fait jonction entre les deux parties du tissage.

– tisser en vous débrouillant pour laisser une ou plusieurs perles dépasser de chaque côté. La jonction au point échelle sera beaucoup plus simple.

A une époque, je tissais la ligne entière, et je la rattachais à la ligne à côté en passant mon fil à travers chaque perle. Le résultat était beaucoup moins propre et régulier. Cette méthode permet un résultat parfait.

J’espère que ce premier tuto vous aura été utile, je vais tâcher de vous en faire un autre avec un donut, et d’autres diagrammes, sur lesquels je vous indiquerai le meilleur endroit pour faire la jonction entre deux parties d’une ligne.

N’hésitez pas à poser des questions si besoin, et bonne journée!