Astuces pour dessiner facilement son dégradé, suite

Bonsoir,

Il y a quelques temps, j’ai rédigé un article pour partager avec vous certaines astuces pour dessiner vos propres dégradés.

Ce soir, je vous propose la suite.

Une fois que vous avez réparti vos couleurs comme conseillé dans l’article précédent, vous devez « affiner » votre répartition.

J’utilise le même poisson que celui de l’article précédent. Je laisse les couleurs contrastées pour que ce soit plus clair.

Sur ce poisson, il y aura cinq couleurs dans votre dégradé, le jaune pâle représentant la couleur la plus claire, la rouge la plus foncée du dégradé. J’ai utilisé les couleurs contrastées pour mieux visualiser la répartition de chaque couleur.

Ci dessous, je vous mets la version retravaillée avec les couleurs réparties comme je le souhaite.

La première partie de votre travail est terminée. Cependant, si vous souhaitez avoir un résultat harmonieux, vous ne pouvez pas en rester là.

Pour que les couleurs se fondent réellement entre elles (à part si vos couleurs sont vraiment très très proches en teinte), et pour qu’on ait vraiment l’impression d’un dégradé, vous devez casser l’effet « couches » ou strates de votre répartition des couleurs.

Je vous propose deux solutions pour casser l’effet stratifié des couleurs.

1- Ajoutez des points d’une couleur différente de celle de votre couche.

Par exemple, sur le poisson, votre couleur la plus foncée est le rouge. Quand vous passez à la partie violette, ajoutez quelques points rouges. Quand vous passez à la partie jaune, mettez quelques points de violet, et ainsi de suite. Vous pouvez également mettre quelques points de la couleur la plus claire dans la couleur plus foncée à côté d’elle. Cela permet de rendre plus floues les limites entre les couleurs.

Je vous montre quelques exemples de modèles pour lesquels j’ai utilisé cette technique.

Une solution alternative est de rajouter des points blancs, par exemple si vous faites un ciel d’hiver avec un dégradé de bleu, ajoutez de la neige pour harmoniser le dégradé.

J’en ai également mis sur mes discus.

2- Ajouter des rayures, des tâches.

C’est la solution idéale pour les insectes et les félins.

Quand je dessine un insecte, ou un tigre, je dessine d’abord la forme générale, puis le dégradé de couleurs, en couches comme le poisson. Ensuite j’ajoute les rayures, les tâches et autres. Le motif noir est suffisamment imposant pour garder le dégradé en couches, sans avoir besoin de rajouter de points de couleurs.

Je vous mets quelques exemples ci dessous.

Voilà, j’espère que cet article vous aura été utile! Bonne soirée 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s